Première ministre: image trompeuse

Partager

(Québec) L'image est forte. Six femmes sont maintenant à la tête d'une province ou d'un territoire au Canada. Du jamais-vu. Une image forte mais trompeuse qui ne doit pas faire oublier tout le chemin qui reste à parcourir pour se rapprocher de la parité hommes-femmes en politique.

Regardons d'abord le côté positif des choses. La présence de ces femmes à la tête de leur gouvernement envoie un message sans équivoque : les femmes au Canada peuvent accéder au plus haut poste de direction. Le plafond de verre est fracassé.

Kathleen Wynne, nouvellement propulsée première ministre de l'Ontario après son élection à la tête du Parti libéral, Pauline Marois au Québec, Christy Clark en Colombie-Britannique, Alison Redford en Alberta, Kathy Dunderdale à Terre-Neuve et Eva Aariak au Nunavut sont la preuve que les femmes ne sont plus limitées à des rôles secondaires ou de soutien. Elles sont un exemple, une source d'inspiration pour toutes celles que l'action politique et partisane intéresse.

De tels modèles sont indispensables pour inciter plus de femmes à faire le saut dans l'arène politique qui demeure encore aujourd'hui un monde d'hommes. Au Québec, Pauline Marois est à la tête du gouvernement, mais seulement 33 % des députés sont des femmes. Les hommes sont toujours plus nombreux que les femmes à assumer le rôle de député et de ministre au pays. À Ottawa, seulement le quart des élus sont de sexe féminin.

Pourquoi? Cela nous amène au côté moins reluisant de l'histoire. On peut toujours prétendre que la politique et le pouvoir passionnent moins les femmes que les hommes, que les filles recherchent une conciliation travail-famille parfaite. Un professeur de l'Université Laval, Marc André Bodet, et une collègue de l'Université de Calgary ont tiré toutefois d'une étude une explication différente.

En observant les résultats des élections et des sélections de candidats et candidates de cinq formations politiques de la scène fédérale entre 2004 et 2011, ils ont constaté que les femmes se retrouvaient plus souvent que les hommes dans des circonscriptions perdues d'avance. En d'autres mots, les châteaux forts pour les messieurs et pour les dames, les circonscriptions où il faut batailler fort pour gagner, voire un miracle.

Une tendance qui malheureusement risque d'être observée à tous les paliers de gouvernement. Bref, il y a encore beaucoup de travail à faire à la base même si les femmes portent le titre de première ministre. Les progrès sont lents et les reculs existent.

Certains noteront d'ailleurs que parmi les Wynne, Marois, Clark et compagnie, certaines arrivent au pouvoir dans un contexte difficile. Leur parti est loin d'être assuré de survivre à un scrutin et le rôle de politicien n'est pas très valorisé par les temps qui courent, notamment au Québec. Le titre de première ministre risque en effet d'échapper à Kathleen Wynne et Pauline Marois, à la tête de gouvernements minoritaires. Elles disposent de peu de temps pour faire leurs preuves et convaincre l'électorat de les réélire.

Dans le cas des femmes, elles doivent aussi se convaincre elles-mêmes qu'elles possèdent toutes les compétences pour assumer les plus hautes fonctions. Le manque de confiance afflige encore trop d'entre elles, et ce, dans bien des sphères d'activités.

La mairesse de Lévis, Danielle Roy Marinelli, qui a annoncé lundi qu'elle quittera la vie politique municipale en novembre, estime à ce sujet que les femmes se posent trop de questions avant de faire le saut. Un homme ne se demande pas s'il a les compétences ou non. Il est persuadé que oui, a-t-elle constaté en 20 ans de vie politique.

Il y aura élections dans plusieurs municipalités cet automne. Là aussi, il y a encore beaucoup d'efforts à réaliser pour que plus de femmes se portent candidates et visent la mairie.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Raymond Giroux | L'Ontario a choisi d'oser

    Chroniqueurs

    L'Ontario a choisi d'oser

    Kathleen Wynne a gagné la course à la direction du Parti libéral de l'Ontario, en fin de semaine, et deviendra incessamment chef du gouvernement de... »

  • Vincent Marissal | Kathleen Wynne: victoire historique, défis monumentaux

    Vincent Marissal

    Kathleen Wynne: victoire historique, défis monumentaux

    En parcourant un peu trop rapidement des articles de presse sur Kathleen Wynne, la nouvelle première ministre de l'Ontario, j'ai d'abord lu qu'elle... »

  • Raymond Giroux | Les surprises d'une élection

    Chroniqueurs

    Les surprises d'une élection

    Qui perd gagne. Je caricature à peine, mais après les libéraux de Jean Charest, venus à un cheveu de causer la surprise du siècle, et les ... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer