Conflit israélo-palestinien: politique de la tuerie

Partager

Dossiers >

Offensive d'Israël à Gaza

International

Offensive d'Israël à Gaza

L'armée israélienne mène l'opération Pilier de défense, la plus importante offensive militaire à Gaza depuis la sanglante et controversée mission Plomb durci lancée en 2008-2009, qui avait fait plus de 1400 morts. »

Un chroniqueur montréalais se demandait lundi pourquoi on faisait tant de cas de l'opération israélienne dans la bande de Gaza et si peu pour les quelque 800 roquettes et obus palestiniens qui ont été lancés contre l'État hébreu depuis janvier.

Bonne question. Si les attaques palestiniennes n'ont pas retenu autant l'attention, c'est peut-être parce qu'en 10 mois, elles ont fait un total de trois morts et 32 blessés. En une seule semaine, les opérations israéliennes ont tué 100 personnes et blessé 500 autres, incluant une «bavure» dans laquelle 11 civils ont perdu la vie, dont neuf membres d'une même famille.

Tout ça pour dire que nos efforts pour comprendre ce conflit se heurtent malheureusement à une réalité complexe, qui se résume difficilement.

On ne peut évidemment pas ignorer les attaques des groupes palestiniens, pas seulement le Hamas soit dit en passant, qui ont été deux fois plus fréquentes cette année qu'en 2011. Mais au fil de l'année, il y a aussi eu des ripostes israéliennes, et même quelques trêves, de courte durée.

L'autre facteur qu'il ne faut pas oublier dans cette équation de la violence, c'est la politique intérieure israélienne. À la fin octobre, au moment où s'intensifiait le rythme des attaques à la roquette, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, annonçait des élections anticipées, qui doivent se tenir vers la fin janvier 2013 plutôt qu'en octobre. Ce n'est pas une coïncidence si ce conflit explose au même moment.

Le gouvernement israélien est formé par une coalition de cinq partis politiques, dirigée par le chef du Likoud, M. Nétanyahou. Celui-ci est donc chef de l'État même si son parti n'occupe que 27 sièges sur les 120 de la Knesset. Dans ces conditions, il mettra tout en oeuvre pour assurer à son parti de conserver sa position. Benyamin Nétanyahou doit certainement mesurer l'avantage que lui procure une campagne militaire, en termes de visibilité et de stratégie, où même ses adversaires n'ont d'autre choix que de se rallier à lui. Ça ne serait pas la première fois qu'un parti politique israélien profite d'un conflit pour améliorer ses chances de réélection.

Et puis un conflit militaire, dans lequel l'armée israélienne détient un avantage écrasant, est beaucoup plus payant, sur le plan politique, qu'une quelconque trêve, aussi fragile qu'éphémère. En adoptant la ligne dure, Nétanyahou s'assure aussi de couper l'oxygène à certains de ses rivaux qui persistent à miser sur des négociations de paix, notamment l'actuel ministre de la Défense, Ehoud Barak.

Pour toutes ces raisons, il est possible que plusieurs Palestiniens aient perdu la vie simplement pour permettre la réélection d'un premier ministre. On ne le saura jamais avec certitude.

Chaque nouvelle tuerie provoque à la fois de la peur et de la colère. La peur peut amener les gens à vouloir mettre un terme à la folie. Ce sera peut-être le cas cette fois, puisqu'il est question de trêve, alors même que l'armée se prépare pour une grande offensive.

La colère, cependant, prépare le terrain de futures batailles. On en a eu un exemple lundi, alors que les dirigeants du Fatah, du Hamas et du Jihad islamique se sont réunis et ont promis de mettre fin à leur division, en réaction à l'opération militaire.

La violence, de part et d'autre, ne sera jamais une solution au conflit entre Israël et le peuple palestinien. Les attaques palestiniennes ont donné à l'État israélien un prétexte suffisant pour justifier une opération militaire. En fin de compte, même si Nétanyahou remporte son élection, il n'y aura que des perdants.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Élisabeth Fleury | Stephen Nétanyahou

    Éditoriaux

    Stephen Nétanyahou

    Le gouvernement de Stephen Harper a multiplié au cours des derniers jours les preuves de l'indéfectible amitié qui l'unit à Israël. En offrant son... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer