Une balle par personne

On aura beau déchirer nos chemises sur la... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

On aura beau déchirer nos chemises sur la place publique, la vérité c'est que les armes à feu ont gagné.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saguenay) CHRONIQUE / C'était en 2011. On avait donc entendu dire qu'un humoriste effectuait une tournée dont le concept était de jouer chaque soir dans une ville dont la première lettre suivait l'ordre de l'alphabet.

Ainsi, Alma figurait au tout début de la tournée et je ne me souviens plus dans quelle ville en Z que tout ça avait bien pu terminer, mais j'imagine que vous voyez le tableau.

Bref, si je vous parle de tout ça, c'est qu'un numéro de ce spectacle de Stéphane Poirier me hante régulièrement depuis tout ce temps. Et compte tenu de la tonne de trucs humoristiques auxquels on peut être exposé chaque semaine, ce n'est pas rien d'arriver à se faufiler à travers tout ce délire pour ensuite parvenir à s'inscrire dans une mémoire conditionnée à être de plus en plus éphémère.

Et qu'est-ce qu'il disait, ce numéro? Eh ben, c'était somme toute plutôt simple. Grosso modo, Poirier nous invitait à imaginer un monde où tout un chacun posséderait une balle de fusil qu'il aurait le droit d'employer sur l'adulte de son choix, et ce, sans risquer une quelconque accusation criminelle. En partant donc de ce concept, Poirier émettait une panoplie d'hypothèses hilarantes à propos de la façon dont les gens se serviraient de cette balle. La garderaient-ils précieusement toute leur vie en attendant la cible idéale? Verrait-on des camps se former entre ceux et celles qui auraient déjà utilisé leur balle? 

Évidemment, si je repense à ce numéro régulièrement, c'est qu'il me revient en tête chaque fois que survient une tragédie débile associée aux armes à feu. Parce qu'en fait, ce que ce numéro proposait, c'était en quelque sorte une relecture habile et critique de l'éternel argument des lobbys des armes à feu: si tout le monde avait sur lui une arme à feu, tout le monde pourrait se défendre contre ceux et celles qui menacent la vie des autres avec une arme à feu. Or, d'un point de vue logique, cette argumentation du «si tout le monde avait un gun» m'apparaît comme étant un sophisme gigantesque.

En effet, en partant du même principe, on peut donc arriver à la conclusion bancale que si tout le monde avait sur lui un pistolet à eau, tout le monde pourrait éteindre des feux et qu'en résumé, on n'aurait plus besoin de pompiers.

La victoire des armes à feu

Mais bon, sans vouloir ennuyer qui que ce soit, on aura beau déchirer nos chemises sur la place publique et s'adonner à tous les exercices rhétoriques inimaginables, il faudra un jour ou l'autre accepter la vérité: les armes à feu ont gagné.

Ouep, parce qu'en ce qui concerne les armes à feu, c'est un peu comme si le dentifrice était sorti du tube et que depuis des années, on essayait de ne pas gaspiller le dentifrice en tentant de le remettre dans le tube. La solution est tout simplement ailleurs. Peut-être est-ce notre culture de la violence et des armes à feu qui est à revoir?

Une chose est certaine, il faudra rapidement s'y attaquer, à cette culture de la violence qui nous entoure. Parce qu'en ce moment même, il est déjà possible de se fabriquer à la maison une arme à feu bien fonctionnelle à l'aide d'une imprimante 3D. C'est donc dire que d'ici quelques années, lorsque l'imprimante 3D sera démocratisée et à un prix plus abordable, tout le monde aura potentiellement accès à une arme à feu, et ce, sans même avoir à passer par un marchand autorisé et tout le tra la la. Mais bon, pas de panique tout le monde, ce ne sont que des vies qui sont en danger. Tant que ce n'est pas l'économie qui est menacée, tout est sous contrôle.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer