Ce 7 septembre

Le 7 septembre 2010, Jean Charest avait annoncé... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le 7 septembre 2010, Jean Charest avait annoncé que le gouvernement du Québec paierait la moitié du nouvel amphithéâtre.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vers un nouveau Colisée

Actualité

Vers un nouveau Colisée

Un groupe de gens d'affaires veut doter Québec d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir tant des matchs sportifs que des spectacles. Le projet a ses partisans comme ses détracteurs. »

(Québec) Jean Charest n'était pas sur la photo avec les dignitaires pour couper le ruban bleu à l'amphithéâtre.

Arrivé sur le tard, il est resté derrière jusqu'à la fin de la cérémonie. Lorsque je l'ai rejoint, l'image du premier jour m'est revenue.

Celle d'un premier ministre radieux, au pied des marches de son bureau, flanqué du maire Labeaume et du ministre Sam Hamad.

L'étude économique suggérant qu'un amphithéâtre pouvait être rentable avait été publiée le matin même. M. Charest avait saisi le prétexte pour faire sa grosse annonce.

Il s'est spontanément souvenu de la date, mais pas pour les raisons que l'on croit.

«C'était le 7 septembre, dit-il. Autour de la date où M. Béchard était très malade».

Un euphémisme.

Ce même après-midi, au pied des mêmes marches, M. Charest avait quitté en larmes un autre point presse où il avait annoncé la démission de son ami, affaibli par un cancer incurable.

La nouvelle du décès de Claude Béchard était tombée quelques heures plus tard.

Rien du drame n'avait paru lors de l'annonce de l'après-midi. Les apparences peuvent être trompeuses.

Cela a fait cinq ans cette semaine. Le temps qu'il aura fallu pour mener à terme le projet lancé ce jour-là.

Car c'est bien ce jour-là qu'est né l'amphithéâtre. D'autres diront que ça avait commencé avec J'ai ma place, la Marche bleue ou la campagne de 2009, lorsque le maire en a fait un enjeu.

Je maintiens que c'est le jour où M. Charest a promis d'en payer la moitié. Sans cela, il y a longtemps qu'on ne parlerait plus d'amphithéâtre.

Plusieurs ont relevé le «courage» du gouvernement dans un contexte économique difficile et malgré les critiques voulant qu'il serve ainsi les intérêts de Québecor.

Réservons le mot «courage» pour les situations qui le méritent.

Parlons plutôt de flair et d'habileté politique. S'associer au populaire maire Labeaume était «rentable» pour un gouvernement mal aimé, pris cet automne-là dans les scandales de la construction et de la nomination des juges.

On aurait cependant tort de n'y voir que de l'opportunisme.

LNH ou pas, «ce n'est pas normal qu'une ville de la taille de Québec n'ait pas un tel équipement», avait plaidé M. Charest.

J'ai toujours trouvé que cet argument était plus convaincant que les promesses de retombées économiques tous azimuts.

Vient un jour où les vieux équipements publics doivent être remplacés. Le jour du Colisée allait venir tôt ou tard. Ce fut ce 7 septembre.

M. Charest avait aussi parlé d'une «infrastructure incontournable» pour une nouvelle candidature olympique.

Ce scénario a été mis sur la glace, comme d'ailleurs son principal promoteur, M. Aubut. L'un et l'autre finiront par revenir à l'avant-scène.

***

Vient un jour où les vieux équipements publics doivent être remplacés, disais-je.

Je fais exception pour le stade du parc Victoria (1938), qu'on ne voudrait jamais voir disparaître.

Duplessis l'avait financé par amour du baseball et pour donner du travail aux chômeurs frappés par la dépression. Un stade lumineux né de la Grande Noiceur.

J'y suis repassé la semaine dernière par une magnifique soirée d'été. Le plaisir d'aller à pied depuis le centre-ville, les grands arbres autour, la simplicité de pouvoir s'asseoir sans cérémonie. On s'émeut des grands stades, mais small is beautiful.

***

L'administration Labeaume avait lancé le chiffre de 180 000 visiteurs. Le premier ministre Couillard a vendu la mèche lors de l'inauguration. Plutôt de 120 000 à 130 000. Dire que le maire reprochait à Expo Québec de gonfler ses chiffres...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer