Quoi de neuf encore?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Voici, la suite de la suite, de nouveaux chapitres de ces histoires dont je vous ai déjà parlé, il y a six mois, un an, deux ans. À suivre.

La chambre de Samuel

Depuis janvier, les parents de Samuel Marquis n'avaient plus les moyens de payer pour des séances en chambre hyperbare ni pour des thérapies privées de physiothérapie, qui lui faisaient le plus grand bien. Foudroyé par une méningite huit jours après sa naissance, Samuel ne devait pas parler ni marcher. Il a deux ans maintenant, et il est en train de faire mentir les pronostics. Ses parents se sont investis totalement, dans tous les sens, ils ont réhypothéqué leur maison, pigé dans leurs économies, vendu la deuxième voiture. Ils se sont résolus à demander aux gens de les aider à se payer une chambre hyperbare, la chose coûte 30 000 $. Ils ont atteint leur objectif, l'ont même dépassé, ils pourront s'offrir en prime quelques thérapies. Ils n'auront plus à se ruiner pour soigner Samuel.

Liratoutâge grandit

Godelieve De Koninck n'est pas du genre à baisser les bras. En 2007, elle a eu l'idée d'aller faire la lecture dans des CHSLD. Un premier centre a accepté, puis un deuxième, et un troisième. Il y a un an et demi, je vous écrivais qu'elle cherchait à recruter d'autres bénévoles, elle a réussi. Elle s'est butée aux dédales de certaines administrations, a tenu bon, s'est associée à un organisme déjà bien établi. Elle et son équipe de cinq bénévoles font la lecture dans sept CHSLD aujourd'hui, la formule pourrait même faire tache d'encre à Drummondville et à l'IRDPQ, alias le Centre François-Charon.

Monsieur X a perdu

Le double de Monsieur X a gagné, et il ne le saura jamais. Monsieur X, lui, y laisse une partie de son identité. Je vous racontais cette histoire rocambolesque en novembre dernier, un monsieur né le même jour, la même année, avec exactement le même nom qu'un autre bébé, celui-là allait devenir une tête dirigeante d'un gang criminalisé. Ça lui a valu d'être intercepté à l'aéroport il y a deux ans alors qu'il devait partir en vacances avec sa douce, il n'a jamais pu monter dans l'avion. C'est arrivé une autre fois en septembre, à un poste frontalier, les douaniers étaient à la recherche de son double. Monsieur X a multiplié les démarches des deux côtés de la frontière, a demandé l'aide de son député, Steven Blaney, qui est aussi, bel adon, le ministre de la Sécurité intérieure. Ça n'a rien donné. Il s'est résigné à changer de prénom, à ses frais évidemment, avec tous les emmerdements que cela implique. Sa femme et ses enfants devront s'y faire.

Un bloc à la fois

Décembre 2010, Gilles Maheux, directeur des opérations pour une compagnie de construction, est entré dans le bureau de son patron, il a démissionné. Jusque-là, ça va. Sauf que Gilles démissionnait pour construire, avec son fils, une ville en LEGO... «Gilles, c'est des blocs...» lui a dit son patron, incrédule. Gilles a souri, il est parti, il a construit un premier immeuble en Mega Bloks, puis un deuxième, il en a fait plus de 1000 depuis. Il rêvait de tenir une exposition permanente à Québec, il a fait chou blanc, s'est retourné vers Wick­ham, où il a pu poser ses modèles réduits. Il vient tout juste de parapher une entente avec le musée Grévin, à Montréal, il exposera tout l'été Le monde en Mega Bloks, ce sera sa cinquième exposition itinérante. Et après? «Avec Grévin, ça nous ouvre l'international, Paris, Berlin, Séoul, tu pourrais être surprise...» Son ancien patron aussi.

Les bottes de sept lieues de Pimprenelle

Le projet «mine d'ordures» de Pimprenelle Langlois avance à grands pas. La petite fille de neuf ans a ramassé des souliers, idéalement des Crocs, pour chausser des enfants d'un bidonville de Manille aux Philippines. Quand je l'ai rencontrée en novembre, elle n'en avait que quelques paires, rêvait d'en ramasser des dizaines. Pimprenelle a atteint son objectif, l'a dépassé même. Les godasses partiront en décembre par l'entremise de la Fondation Virlanie. Elle planche déjà sur un nouveau projet avec l'organisme Jeunes musiciens du monde, pour chausser des enfants en Inde. Je vous le disais, elle ira loin, cette petite.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer