Ça joue dur!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Je ne sais pas si les candidats à la direction du Parti québécois se sont inspirés du match de mercredi entre le Canadien et les Sénateurs, mais ils ont jeté les gants jeudi soir au débat de Québec. Et on a beau aimer les matchs oratoires musclés, ce n'était pas très éloquent d'entendre Bernard Drainville et Alexandre Cloutier tenter de démontrer lequel des deux s'était le plus contredit sur la souveraineté, ou avait renié le plus souvent les politiques du gouvernement Marois depuis la défaite de 2014. Ce n'était pas très éloquent non plus d'entendre la salle, visiblement dominée par les partisans de Pierre Karl Péladeau, huer copieusement Drainville parce qu'il insistait pour connaître le plan de PKP pour mener le Québec à la souveraineté.

Il était clair dès le départ que les candidats Drainville, Cloutier et Ouellet avaient l'intention de «brasser» le favori Péladeau à l'occasion de ce débat. Il était tout aussi clair que les trois s'affronteraient entre eux sur la souveraineté. C'est que pointages et sondages à l'appui, les organisations de ces candidats soutiennent maintenant que Pierre Karl Péladeau ne passera pas au premier tour. Il faut toujours prendre ces affirmations avec des pincettes. Mais si elles sont fondées, le candidat en deuxième position après le premier tour pourrait espérer faire un Stéphane Dion de lui et rallier les autres autour de sa candidature pour battre PKP. À suivre. 

En attendant, on retourne au hockey...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer