Étudiants et syndicats...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Après avoir sollicité l'appui des étudiants contre l'austérité en vue d'un autre printemps érable, les centrales syndicales leur servent une douche d'eau froide. Elles ne les accompagneront pas dans leur «grève sociale».

C'est une bonne nouvelle pour la paix sociale au Québec, mais ça devrait aussi servir de leçon. Les étudiants ont le droit de protester, mais le projet de «grève sociale» embrasse beaucoup trop large et les invite à manifester au côté de gens qui n'appuient pas nécessairement leur cause.

La lutte contre les hydrocarbures annoncée dans leurs slogans en donne un bon exemple. Les questions environnementales sont bien réelles. Elles méritent qu'on s'y intéresse et qu'on le manifeste.

Mais si j'étais étudiant, je ne le ferais pas aux côtés des syndicats. Parce que les syndicats, c'est comme les gouvernements : leurs préoccupations environnementales s'arrêtent là où commencent leurs intérêts économiques et ceux de leurs membres.

Exemple, ce communiqué de la FTQ-Construction, le 30octobre dernier, qui concerne justement les hydrocarbures : «La FTQ-Construction se réjouit du dépôt du projet de l'Oléoduc Énergie Est de TransCanada. Pendant la construction du nouvel oléoduc, le Québec est la province qui bénéficiera de la plus importante création d'emplois.»

Et l'environnement? La FTQ-Construction dit «souhaiter aussi que les risques environnementaux soient minimisés». Bien sûr : on veut le beurre et l'argent du beurre.

Vous pensez que la CSN est différente? Erreur. La centrale syndicale ferme volontiers les yeux sur l'environnement lorsque des emplois sont en cause.

Exemple, ce communiqué du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CCGIM), du 10 février: «Le CCGIM accueille favorablement l'annonce du projet de cimenterie à Port-Daniel qui injectera plus d'un milliard de dollars dans notre économie.»

Et les gaz à effet de serre? «Nous souhaitons ardemment que l'ensemble des phases du projet s'exécute dans la plus grande diligence en matières environnementales. Les politiques de la CSN à cet égard sont rigoureuses et nous souhaitons évidemment que les promoteurs adoptent la même approche écologique.» Évidemment...

Voilà pour la conscience sociale : deux organisations syndicales différentes, mais des réactions similaires lorsque des emplois, donc des cotisations, sont en cause. C'est ça, les syndicats : derrière les grands principes, il y a également des intérêts qui passent avant tout le reste.

Ça ne veut pas dire que tout le monde est hypocrite. Mais les dirigeants syndicaux ne sont pas différents des politiciens qui changent d'avis selon leurs intérêts partisans. Voilà pourquoi les étudiants devraient mener seuls leurs combats. Et voilà pourquoi ils devraient demander des comptes aux organismes qui veulent les utiliser.

Antisyndical, le chroniqueur? Non. Tout simplement exaspéré de voir ceux qui nous font la morale ne pas pratiquer ce qu'ils nous prêchent.

***

PKP doit s'excuser

Voici le commentaire spontané de Pierre Karl Péladeau sur Twitter à l'achat des journaux régionaux de Gesca par Martin Cauchon : «Famille Desmarais s'est trouvé un "faux nez" pour la fermeture des quotidiens Gesca. La question qui tue : Quand?»

J'ai aussi ma question qui tue : qui émet ces commentaires? Le député et candidat à la direction du PQ ou le propriétaire de Québecor qui prédit la disparition de son concurrent?

Le député prétend défendre les fleurons de l'économie québécoise, mais il s'amuse à prédire la fin de six journaux québécois. Un sérieux manque de jugement!

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer