Chut! Le tour du monde des mots interdits

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Au début, cela ressemblait à un canular. Et puis il a fallu s'y faire.

En Floride, les fonctionnaires du ministère de l'Environnement n'ont pas le droit d'utiliser les expressions changements climatiques et réchauffement climatique.

Tout ça pour ne pas subir les foudres de leur patron, le gouverneur Rick Scott, qui ne croit pas à ce genre de choses. 

Le Ministère s'abstient aussi d'envisager une éventuelle «hausse du niveau de l'océan». Tant pis si la Floride pourrait perdre le tiers de ses plages d'ici 100 ans.

C'est tout? Pas encore. Pour finir, les fonctionnaires doivent éviter toute référence au «développement durable».

Quoi? Un ministère de l'Environnement qui a peur du terme développement durable, est-ce comme le zèbre qui s'interdit de porter des rayures? Ou le castor allergique au bois?

***

Toujours aux États-Unis, la compagnie General Motors a distribué une liste de 69 mots que ses «communicateurs» doivent éviter de prononcer. En toutes circonstances.

Certains n'ont rien d'étonnant, comme sarcophage roulant ou faiseurs de veuve. En revanche, on se demande ce qui pousse la compagnie à bannir les mots Cobain ou Hindenburg?

Pourquoi pas Saint-Thomas-

Didyme, tant qu'à y être?

Au chapitre des avocasseries, General Motors rappelle qu'un véhicule n'est jamais «mal construit». Il arrive seulement qu'il ne «corresponde pas au design». Nuance.

La compagnie déconseille aussi les commentaires grinçants. Exemple choisi : «Pourquoi la US Air Force a-t-elle besoin de nouveaux bombardiers qui coûtent les yeux de la tête? Est-ce que les gens que nous avons bombardés au fil des ans se sont plaints?»

***

Dirigeons-nous en France, où le premier ministre Manuel Valls s'inquiète du triomphe de la langue de bois. Au point de pousser un cri du coeur : «la parole publique est devenue une langue morte!»

Il est vrai que les ministres ont renoncé «à réduire le nombre de chômeurs». Ils essayent plutôt «d'inverser la courbe du chômage». De la même manière, ils ne simplifient plus les lois du travail. Ils «fluidifient le marché de l'emploi». Et pour finir, ils s'abstiennent de parler de politiques «d'austérité». Ils préfèrent évoquer le «sérieux budgétaire».

Sans rire. On croirait entendre Coluche : «Le plus dur, en politique, c'est de se souvenir de tout ce qu'il ne faut pas dire.»

***

Mais quittons un instant les interdits de nos démocraties engourdies. Car ce voyage ne serait pas complet sans une escale en Chine, où la censure a été rebaptisée «orientation appropriée de l'opinion publique». Depuis des années, Pékin a ainsi développé un système bloquant les recherches Internet à partir d'une série de mots-clé.

Rien ou presque n'échappe à cette barrière redoutable. Le 4 juin 2012, les censeurs chinois ont même bloqué temporairement le site de la Bourse de Shanghai, après que son indice SSE Composite eut clôturé à 2346,89 points. Les autorités y voyaient un rappel délibéré du 23e anniversaire du massacre de la place Tian'anmen, le 4 juin 1989.

En comparaison, le livre 1984 semble décrire le travail d'une bande d'amateurs.

***

Après cela, la langue de bois québécoise semble bien polie. Bien bénigne aussi. Ce qui ne l'empêche pas de déborder d'imagination quand il s'agit d'étouffer un mot qui dépasse.

Oubliez le mot coupure. Parlez plutôt de «mesures d'optimisation» ou de «repositionnement de l'État».

Bienvenue dans un monde où même le mot menteur a été placé sur un lexique de mots interdits à l'Assemblée nationale. Au même titre que gorlot ou Lucky Luke de Twitter.

Quel rapport avec les États-Unis ou la Chine? Pas grand-chose.

Sauf qu'ici ou ailleurs, pour des raisons différentes, les mots de Jean Jaurès résonnent encore, à un siècle de distance : «Quand les hommes ne peuvent plus changer les choses, ils changent les mots»...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer