Où est passée la ville verte modèle?

À partir d'avril, Québec cessera la collecte des... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

À partir d'avril, Québec cessera la collecte des ordures au moyen de bacs à déchets et de bacs à recyclage devant 20 000 portes des quartiers centraux. Pour 70 % des portes visées, ça change peu, car ces citoyens utilisent déjà des sacs verts plutôt que des bacs.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ramasser les ordures est moins glamour que bâtir des stades, des gratte-ciel ou des grands événements.

Ramasser les ordures est moins glamour que bâtir des stades,... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Un sujet trivial, bon pour La petite vie, mais pas le plus gratifiant pour les carrières politiques.

Déjà que l'environnement n'est plus autant dans l'air du temps. Cela explique peut-être la tiédeur de la ville de Québec sur la gestion des déchets. 

Le dernier incident en date, l'abandon des bacs et le retour aux sacs verts dans les quartiers centraux. Une décision à contre-courant de la tendance générale. J'y reviens dans un instant.

Même tiédeur pour l'aménagement et la mobilité durable. 

De beaux moments de lucidité : plan de mobilité, densification, protection de la source d'eau, Métrobus, vélo-boulevard, etc.

Puis, des replis et des abdications. Le projet Le Phare en est le plus récent exemple; l'abandon officiel du tramway sera le prochain.

La trajectoire verte de la ville est difficile à suivre. 

À l'époque du voyage à Chicago (2009) avec des promoteurs et architectes, le maire Régis Labeaume souhaitait faire de Québec un modèle de «ville verte». 

Il était revenu inspiré par les gratte-ciel élégants, mais aussi par les parcs, les politiques de développement durable, etc. 

«Ils sont en avant de tout le monde», s'était émerveillé le maire.  

J'avais ramassé, dans un texte, la recette de Chicago en 10 idées. Je concluais ainsi : «La clé : un leadership fort. Plus que n'importe quelle bonne idée, c'est d'abord la volonté politique de devenir une ville verte qui offre les meilleures garanties de résultat.»

C'est ce qui manque à Québec : une volonté politique qui aille au-delà des mots.

Le maire a assumé un leadership fort pour l'amphithéâtre et l'entente avec Québecor; pour les régimes de retraite, les élargissements d'autoroute, le cyclotron, les événements culturels, les causes caritatives, etc.

Je ne sens pas la même détermination pour le développement durable. 

Québec ne vise plus à devenir une ville verte modèle. Elle se satisfait de suivre la parade, souvent un pas derrière. Sur les déchets, par exemple.

En janvier 2010, le maire avait annoncé en grande pompe la collecte des restes de table. L'objectif était de rejoindre 75 % des portes avant 2015. 

Les résidus putrescibles allaient être traités dans une usine de biométhanisation, et les gaz produits feraient rouler des autobus, imaginait le maire.

Cinq ans plus tard, rien. La Ville cherche encore la bonne technologie, et l'usine est reportée au mieux en 2020, rapporte le conseiller Steeve Verret. 

Entre-temps, Saint-

Hyacinthe vient inaugurer la sienne à l'automne, la première au Québec.

Il y a deux ans, la Ville a mis fin au projet-pilote de collecte des restes de table domestiques amorcé en 2007 dans cinq quartiers (3800 portes). 

Elle a jugé qu'elle n'avait plus rien à apprendre de l'expérience et est revenue aux sacs verts en attendant l'usine. Une économie de 116 500 $ par an qui envoie un drôle de message. 

On peut expliquer les retards par la complexité technique du projet et le souci de contrôler les coûts. 

C'est vrai que le temps permet parfois de trouver des solutions moins coûteuses (ex. : bassins de rétention de la rivière Saint-Charles).

Mais ce qui chicote, c'est que d'autres villes, plus petites et moins nanties, y arrivent pendant que Québec cherche encore.

Une trentaine de villes de la région (Lévis, Lac-Beauport, Sainte-Catherine-de-La-Jacques-Cartier, etc.) récupèrent des déchets de table pour en faire du compost.

D'ici l'été, on comptera plus de 325 villes au Québec, dont une dizaine d'arrondissements de Montréal.   

Le plus ironique est que les premières expériences ont été réalisées ici en 1988-1989, notamment à Cap-Rouge et à Sillery. Québec est depuis à la traîne.

***

L'abandon de l'utilisation des bacs dans les quartiers centraux me paraît différent. 

Je n'y perçois pas de «désintérêt» politique ou de volonté «déplacée» de faire des économies. 

À partir d'avril, Québec cessera la collecte des ordures au moyen de bacs à déchets et de bacs à recyclage devant 20 000 portes des quartiers centraux.

Ces citoyens devront revenir aux sacs verts pour les ordures et à des sacs transparents pour le recyclage. Le ramassage se fera le soir plutôt que dans le jour, parfois jusqu'à six fois par semaine.   

La Ville pense ainsi améliorer l'efficacité des collectes, les bacs étant plus difficiles à manipuler que les sacs.

La congestion causée par les camions à ordures sera atténuée, et les trottoirs seront moins encombrés pendant le jour. 

Pour 70 % des portes visées, ça change peu, car ces citoyens utilisent déjà des sacs verts plutôt que des bacs. Le danger d'attirer davantage de vermine semble limité.

Au total, on peut espérer des gains pour la qualité de vie.

De militants verts craignent qu'il en résulte une baisse de la récupération des matières recyclables. C'est probable. La tentation sera grande de tout mettre dans le même sac vert plutôt que de trier. Sous cet angle, c'est un recul. Surtout qu'il coûte 18 fois plus cher pour incinérer les déchets que les envoyer au centre de tri.

***

Mon ami Gilles Parent ne sera pas d'accord, mais je ne vois pas de problème avec la collecte des ordures toutes les deux semaines en hiver. Cela n'a pas d'effet négatif pour l'environnement. 

C'est le genre d'ajustement qu'il est normal de demander aux citoyens quand on veut réduire les dépenses publiques.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer