Le syndrome de Fanfreluche

John A. Macdonald... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

John A. Macdonald

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quand le premier ministre Stephen Harper parle de l'histoire du Canada, ça ressemble à un conte de fées.

Il ne manque que des arbres qui chantent et des lutins qui dansent la polka, pour se croire dans un film de Walt Disney. Ou dans un épisode de Fanfreluche.

Oncle Stephen va raconter, un beau conte à sa manière...

Au fil des ans, M. Harper n'a cessé d'améliorer ses numéros d'historien en herbe, dans l'espoir de générer de la fierté patriotique au même rythme qu'une usine de misère fabrique des chaussures bon marché.

Mais voilà qu'avec le 200e anniversaire de la naissance de l'ancien premier ministre John A. Macdonald, Stephen Harper s'est surpassé.

À coté de sa version de John A. MacDonald passé à l'eau de javel, Bilbo le Hobbit apparaît criant de vérité.

***

Les cyniques diront que tout cela ne change pas grand chose. À peine 25% des canadiens reconnaissent la tête de John A. MacDonald sur les billets de 10 dollars.

Mais le Canada ne ménage pas les efforts pour l'extirper du néant.

Les postes lancent un timbre à son effigie. La monnaie canadienne frappe une pièce de deux dollars à son image. ÀOttawa, un édifice a été rebaptisé en son honneur. Et la promenade de l'Outaouais a changé de nom pour s'appeler... comment déjà? Sir-John-A.-Macdonald, bien entendu.

Cette semaine, le ministre des Finances, Joe Oliver, a même parlé de Macdonald comme d'un «infatigable défenseur de nos valeurs».

Quoi? Le ministre a dit «nos valeurs»? À croire qu'il avait fumé la moquette, comme disent les Français! Sinon, comment peut-il oublier le racisme délirant de l'ancien premier ministre, qui ne jurait que par la suprématie blanche.

John A. Macdonald méprisait les noirs, les autochtones et les asiatiques, qu'il assimilait à des «races» inférieures. «Les races aryennes ne devraient pas s'amalgamer aux races asiatiques et africaines», avait-il expliqué, à la Chambre des communes. (...) Le croisement de ces races, comme le croisement d'un renard et d'un chien, n'est jamais fructeux.»

Pire, on le soupçonne d'avoir laissé les autochtones des prairies mourir de faim, pour faciliter la colonisation par les Blancs. (1) Sous sa gouverne, même une cérémonie comme la Danse du Soleil a été interdite, sous prétexte qu'elle faisait peur aux blancs!

Si c'est cela, un héro canadien, essayez d'imaginer à quoi ressemble une fripouille...

***

D'accord. Il ne faut pas juger les gens du passé avec nos yeux d'aujourd'hui.

Mais il y a des limites.

Présenter John A. Macdonald comme une source d'inspiration politique, à cause de son rôle dans la création de la fédération canadienne, cela apparaît aussi crédible que de présenter Al Capone comme un ancêtre de l'action humanitaire, sous prétexte qu'il faisait de généreux dons à des oeuvres charitables.

Peu importe. Ça n'empêche pas le conte de fées de Stephen Harper de se construire sous nos yeux.

La semaine dernière, M. Harper invitait les canadiens à préserver «l'héritage de patriotisme» de John A. Macdonald».

Pas un mot sur le rôle déterminant joué par Macdonald dans la pendaison de son ennemi juré, Louis Riel.

Pas un mot non plus sur la suppression du droit de vote pour les chinois, en 1885, pour préserver «le caractère aryen» de l'Amérique du nord britannique...

C'est à peine si le premier ministre Harper mentionne parfois l'alcoolisme légendaire de son héros. Comme pour rappeler que Superman reste humain, malgré ses pouvoirs surnaturels. (2)

Un jour, John A. Macdonald avait tellement bu qu'il a vomi sur une estrade, avant un discours. Il s'en était tiré en pointant un adversaire libéral: «Cet homme me rend malade.»

L'épisode le plus gênant survient en juin 1866, lorsque des nationalistes irlandais attaquent le sud de l'Ontario. Pendant des heures, des télégrammes d'appel à l'aide sont expédiées à John A. Macdonald, alors ministre responsable de la défense du territoire. En vain. Monsieur est tellement saoûl, qu'il n'arrive plus à lire!

Bien avant Winston Churchill, Macdonald aurait pu s'écrier: «J'ai plus abusé de l'alcool que l'alcool a pu abuser de moi».

***

Rendu ici, il apparaît superflu d'ajouter que John A. Macdonald a trempé dans le scandale du Canadien Pacifique, le pire de l'histoire du Canada. Il aurait touché personnellement des pot-de-vins totalisant 45 000 $, soit environ 1,2 million en dollars d'aujourd'hui.

Stop. À quoi bon continuer? Ça friserait l'acharnement. De plus, les cyniques ajouteront que s'il fallait déboulonner toutes les statues érigées en l'honneur de politiciens corrompus, nos parcs deviendraient soudain très vides. N'oublions pas qu'en 1874, un député bien de chez nous s'opposait à l'instauration du vote secret, sous prétexte qu'il ne pourrait plus vérifier si les électeurs dont il achetait le vote respectaient leur promesse...

Au moment de conclure, une seule question demeure sans réponse.

Dans sa quête d'amis imaginaires, sortis tout droit des contes de fées, M. Harper n'a donc trouvé personne de mieux que ce «bon aryen» de John A. Macdonald?

Vraiment? Laissez-moi deviner.

Homer Simpson n'est plus disponible? Le Père Noël est un gauchiste? Le Petit chaperon rouge n'a pas de papiers d'imigration en règle?

Purée, où est donc Fanfreluche quand on a besoin d'elle?

***

(1) Les lecteurs sont invités à consulter «Clearing the Plains: Disease, politics and Starvation and the Loss of Aboriginal Life» (University of Regina Press. 2013). Le livre a remporté divers honneurs, dont le prix... John A. Macdonald du meilleur livre sur l'histoire canadienne. Ça ne s'invente pas!

(2) En 2006, la Revue d'études canadiennes y consacrait un article intitulé «John A. Macdonald and the Bottle».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer