Une aide justifiée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) On peut faire une belle caserne, y mettre de beaux camions et des beaux pompiers avec des pectoraux. Mais quand il va y avoir un feu, où vont-ils prendre l'eau?

La question de l'auditeur de Radio-Canada sur l'aide de la Ville de Québec à Haïti frôlait l'ironie, mais était pertinente. 

Le réseau d'aqueduc n'a pas été reconstruit depuis le tremblement de terre et le puits dans la cour de la caserne n'est plus fonctionnel. Quant à la flotte de cinq ou six camions, la moitié ne fonctionne plus.

C'est «assez chaotique», décrit Yves Langevin, président de Architectes d'urgence. 

La Ville a promis 170 000 $ pour la caserne en temps d'employés, l'essentiel (2,6 millions $) devant venir du fédéral. 

Cela inclut la réhabilitation du puits et l'achat d'un camion-pompe.

S'attaquer à une caserne quand ce sont toutes les infrastructures qui sont en friche peut sembler dérisoire. Il faut cependant commencer quelque part et la Ville agit ici dans son domaine d'expertise.

Mais est-il dans le mandat et les priorités d'une ville qui se dit étouffée financièrement de soutenir un projet aussi hasardeux à l'autre bout du monde? 

On serait étonné du nombre de citoyens qui pensent que la Ville devrait s'en tenir à ses affaires et laisser l'aide humanitaire aux autres gouvernements. 

Ce n'est pas mon avis. Je préfère une administration capable d'empathie et de générosité à une Ville chiche et repliée sur elle-même. 

L'aide à Haïti n'est d'ailleurs pas un fait isolé. Québec est venue en aide à Lac-Mégantic (50 000 $ et employés), à L'Isle-Verte (policiers), à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix (260 000 $ en cols bleus), etc. 

Elle a donné 1 million $ à l'Institut de philanthropie des Soeurs de la Charité et le maire soutient avec énergie les Centraide, Lauberivière, Maison Dauphine, Pignon Bleu, etc.

Cela va au-delà du mandat initial des villes (sécurité, aqueduc, égouts, rues, trottoirs, ordures). 

Le rôle des villes s'est cependant élargi avec les années (loisirs, culture, logement, communautaire, environnement, économie, immigration, etc.). Cette tendance tend d'ailleurs à s'accentuer.

Tant que la Ville agit en bon père de famille dans l'intérêt général de ses citoyens, la question des champs de compétence me paraît secondaire. 

On doit cependant continuer de s'interroger sur la pertinence et l'efficacité de ses décisions. 

Je ne suis pas choqué que la Ville «sorte» de son mandat pour payer un équipement médical ou de recherche, si c'est le moyen d'obtenir ce qui est nécessaire à une ville de notre taille (cyclotron).

Ce n'est pas le cas du coffre-fort. Les administrations municipales font de tout temps des choix politiques qui peuvent être contestés. 

Quelque chose a cependant changé avec le maire Labeaume, croit le chef de l'opposition, Paul Shoiry.

«C'est beaucoup plus axé sur ses goûts et ses choix personnels. On sent qu'on est à la merci des humeurs du maire.»

M. Shoiry n'a pas tort. Les choix de l'administration actuelle sont teintés par la vision, les impulsions et le rythme du maire.

Cela est vrai de l'aide humanitaire comme de la gestion ou des projets retenus.

Ça pourrait s'appeler du leadership. D'autres diront despotisme. Il est manifeste que le maire actuel pèse plus lourd qu'avant dans les décisions et les réactions de la Ville.

***

Je suis tombé dessus par hasard. La déclaration date de janvier 2009. «Je suis un social-démocrate intégriste», prévenait le maire Labeaume en annonçant vouloir mener la lutte contre la pauvreté.

Le mot, singulier pour l'époque, atteste d'une détermination louable. Il serait impensable aujourd'hui.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer