Le Diamant sous la loupe

Le bâtiment devant accueillir Le Diamant.... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le bâtiment devant accueillir Le Diamant.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard dit poursuivre l'analyse du projet de Théâtre Le Diamant.

La ministre de la Culture, Hélène David, affirme que la décision n'est pas prise, malgré les fuites qui suggèrent l'abandon du projet.

On ne peut blâmer la ministre de vouloir réfléchir avant de décider. Ç'aurait d'ailleurs été une bonne idée de le faire avant de promettre en campagne que le projet irait de l'avant.

Le résultat électoral n'aurait peut-être pas été différent, mais la crédibilité du Parti libéral et de la politique y aurait gagné.

Le Diamant ne peut pas être une priorité en période d'austérité.

Mais l'argument de la découverte tardive du mauvais état des finances publiques ne peut ici tout expliquer.

La ministre David veut maintenant s'assurer «qu'on ne déshabille pas Pierre pour habiller Jean» et que «l'offre culturelle répond à la demande».

C'est une bonne question.

Mme David suggère que «l'offre culturelle s'est développée» à Québec. Cela force à réfléchir à l'impact d'une nouvelle salle de 650 places dans un marché qui peine déjà à vendre ses billets.

Dans les faits, l'offre de billets a baissé depuis 2012, année où le gouvernement a promis 30 millions $ au Diamant. L'amphithéâtre va relancer cette offre, mais c'était connu lors de l'annonce.

Le Diamant souhaite offrir une programmation à l'année : théâtre, petits opéras, cirque, etc.

Robert Lepage plaide qu'on ne devrait pas s'inquiéter. «On vend tous nos billets et on fait beaucoup de supplémentaires avec nos spectacles.»

Je n'en doute pas et suis de ceux qui courent aux spectacles de Lepage. Ce n'est pas pour sa billetterie qu'on s'inquiète mais pour celle des autres.

Robert Lepage dit vouloir collaborer avec le Palais Montcalm et le Capitole. C'est bien, mais le dollar loisir n'est pas élastique. L'argent qui ira chez Lepage n'ira plus ailleurs.

Un troisième motif, tabou mais incontournable, devrait aussi inciter à réfléchir.

Robert Lepage aura 57 ans demain. C'est jeune et Lepage ne donne aucun signe qu'il veut ralentir, au contraire.

Mais un jour, nécessairement, il n'y sera plus. On peut essayer de se convaincre que son répertoire et sa «méthode» lui survivront avec Ex Machina. Mais l'âme et la force d'attractivité n'y seront plus.

Jusqu'où mettre de l'argent public dans une infrastructure reposant sur le talent d'un seul homme, aussi génial soit-il?

Le maire L'Allier l'a fait au milieu des années 90 en offrant à Robert Lepage la Caserne de la rue Dalhousie, un moyen «d'attacher» le créateur à Québec. Je doute que l'argument tienne encore.

Pourquoi un Diamant, alors?

Il y a plusieurs arguments culturels et économiques :

Jouer davantage de Lepage à Québec, les salles actuelles n'ayant pas toujours les qualités techniques requises. C'est le cas des récents Pique et Coeur, qui seront jouées à Montréal mais pas à Québec;

Offrir à Québec les «premières» des nouveaux Lepage/Ex Machina;

Attirer des touristes ou prolonger leur séjour, ce qui signifierait des retombées économiques;

Attirer des créateurs d'ailleurs;

Séduire de nouveaux mécènes.

Il y a aussi des arguments urbains :

Réhabiliter un immeuble patrimonial négligé;

Lancer le réaménagement de la place D'Youville (partie ouest) et de son misérable terminus d'autobus;

Consolider un pôle de spectacle sur la plus belle place de Québec, surtout l'hiver avec sa patinoire et la féérie de ses façades;

Ajouter une signature architecturale forte à la porte de la vieille ville;

Loger une nouvelle troupe à la Caserne, si Ex Machina grimpe en haute ville.

Des arguments prometteurs, mais plusieurs restent hypothétiques. Je doute que le gouvernement largue Le Diamant, mais pas surpris s'il le repousse. Faute de moyens, la seule chose que peut acheter le gouvernement en ce moment, c'est du temps.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer