L'électron libre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'appui financier du maire Régis Labeaume au projet d'accélérateur de particules du CHU de Québec a eu l'effet d'un électrochoc. Un électron libre dans le cyclotron municipal.

La Ville sortait tout à coup de son champ de juridiction pour nous apprendre qu'elle est la seule du top 10 universitaire canadien à ne pas avoir de cyclotron.

Cet équipement produit des isotopes essentiels en recherche nucléaire et dans les traitements contre le cancer et l'alzheimer.

Sans cyclotron, le Centre hospitalier universitaire risque à terme de perdre des chercheurs ou de ne plus en attirer; leurs travaux seront limités ainsi que les éventuelles retombées.

Une trentaine de chercheurs dépendent actuellement d'isotopes achetés à l'extérieur et pour lesquels ils ne sont pas servis en priorité.

L'approvisionnement va se compliquer avec la fermeture en 2016 de la centrale nucléaire de Chalk River en Ontario, principal fournisseur d'isotopes médicaux.

La pertinence d'en produire à Québec ne fait pas de doute. L'annonce publique improvisée a cependant provoqué beaucoup de confusion et de débats: sur la provenance des 5 millions $ que la Ville veut y investir; sur le montage financier et sur la localisation du cyclotron.

En toile de fond, je vois deux questions:

1 Si l'équipement est «essentiel», pourquoi le gouvernement n'en a-t-il pas doté Québec comme Montréal et Sherbrooke?

2 Où s'arrête le mandat d'une ville dans le soutien au développement et aux services aux citoyens?

***

1 Depuis 20 ans, la communauté scientifique milite discrètement pour un cyclotron à Québec.

Deux projets ont avorté en 1998 et en 2002 à cause des querelles entre médecins et hôpitaux sur son lieu d'implantation.

Tous le voulaient et tous pour de bonnes raisons. Laval, L'Hôtel-Dieu, le CHUL, l'Enfant-Jésus. Résultat, personne ne l'a eu.

Une troisième tentative s'est perdue en 2012 dans le flou des changements de programmes après l'élection du PQ.

La masse critique des chercheurs augmente aujourd'hui la pression pour faire aboutir le projet.

Le débat sur la localisation du cyclotron n'est cependant pas terminé.

Le directeur de la recherche au CHU, Serge Rivest, croit que la «logique» l'enverrait «probablement» à l'Enfant-Jésus.

D'autres le voudront plutôt à l'Université ou près des labos du CHUL et de l'Hôpital Laval.

Certains des isotopes produits auront une durée de vie de quelques minutes à peine. Ils doivent pouvoir être acheminés rapidement aux chercheurs.

En d'autres mots, le débat qui avait freiné le projet à l'époque reste entier.

***

2 La Ville est-elle allée trop loin en proposant de payer elle-même une part du cyclotron?

Il n'est pas dans nos traditions qu'une ville paye pour des équipements médicaux. L'opposition a reproché au maire d'avoir outrepassé le mandat de la Ville.

M. Labeaume s'est plus tard ravisé : «ses» 5 millions $ viendront plutôt d'un programme provincial de développement économique.

Ils auraient pu servir à de petites entreprises, de relancer l'opposition. C'est vrai.

Mais soutenir la recherche est compatible avec la stratégie économique de Québec. L'aide au cyclotron dépasse le champ médical. Elle contribue à maintenir l'attractivité de la ville, ce qui est tout à fait dans un mandat municipal. Il n'y avait pas de quoi s'en scandaliser.

***

Malgré l'aide de la Ville (5 millions $), de la Banque Nationale (3,5 millions $) et du Groupe Dallaire (1,5 millions $), il manque encore 5 à 7 millions $ pour financer le cyclotron.

Le CHU espère encore convaincre le gouvernement d'y participer, maintenant que la condition d'obtenir d'abord un appui local est remplie.

Cela rappelle combien il peut être compliqué de financer des équipements de pointe. Les gouvernements inclinent souvent à ralentir les particules plutôt qu'à les accélérer. Il est parfois besoin qu'un électron libre les secoue.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer