Le maire qui cachait la ville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Après avoir longtemps fait les nouvelles pour les mauvaises raisons, Toronto s'est donné un nouveau maire lundi soir en John Tory qui succède au turbulent Rob Ford.

Vu de l'extérieur, on pourrait conclure que la plus importante ville au pays avait simplement hâte de tourner la page et de se donner un leadership plus crédible.

Cette analyse serait cependant un peu simpliste.

1 Rob Ford avait des détracteurs mais n'avait pas été élu seulement par accident. Malgré ses frasques, il conservait de larges appuis et a d'ailleurs été élu lundi soir dans le district où il s'était replié après son retrait de la course à la mairie.

Son frère Doug, qui a pris le relais, a joué à son tour sur la grogne des banlieues et des communautés modestes. Il leur promettait d'être le «common folk» qui tiendrait tête aux «élites du centre-ville».

On a vu lundi soir les limites de cet argumentaire. Le clan Ford a fini par payer pour ses dérapages, mais il fut dans la course jusqu'à la toute fin. Cela suggère que le courant qui avait porté Rob Ford à la mairie n'est pas disparu.

2 Les déboires du maire Ford ont occulté le formidable essor économique et démographique de sa ville.

Les villes ont à l'évidence une énergie qui transcende leurs maires. Comme à Montréal sous le piètre leadership du maire Tremblay.

Les reportages de Toronto nous montrent un centre-ville en plein boum immobilier. Malgré les prix exorbitants, la population du centre-ville a recommencé à croître après des décennies de déclin.

Toronto est passée devant Chicago au troisième rang des villes d'Amérique du Nord après New York et Los Angeles.

Avec plus de la moitié de ses citoyens nés hors du pays, elle est un modèle de diversité et de cohabitation pacifique.

Ce long détour illustre la disproportion des réalités de Toronto et de Québec qui rendrait toute comparaison inopportune et hasardeuse.

J'ai quand même noté dans cette campagne que le thème principal nous était familier : la congestion routière.

Une observation du Globe & Mail à la veille du vote a retenu mon attention : sur l'enjeu le plus important, le transport, Toronto reste largement dépendante d'infrastructures construites dans les années 60.

«On fait des plans, on en débat, on les met de côté, on les refait, on les tablette et le cycle recommence.» Le dossier des transports publics avance à un «rythme de serpent», comparé aux projets privés au centre-ville, notait le G & M.

Tant que la Ville ne fera pas beaucoup mieux, la qualité de vie à Toronto va décliner, prédisait le journal.

Les trois principaux candidats à la mairie de Toronto avaient pris l'engagement de faire mieux pour le transport en commun, bien que par des moyens différents :

Doug Ford, par plusieurs lignes de métro supplémentaires; Olivia Chow, par une ligne de métro au centre-ville, des lignes de train de surface (LRT) ou tramway et davantage d'autobus immédiatement; 

John Tory, par une smart track de 52 km à même des voies ferrées existantes vers les banlieues, par des lignes LRT, une nouvelle ligne de métro, des autobus supplémentaires et des water taxis.

Si le nouveau maire réussit à convaincre les autres gouvernements de le suivre, on parle de 8 milliards $. M.Tory espérait financer la part de la ville (33 %) par des taxes de développement le long des trajets. On peut lui reprocher sa candeur mais pas son ambition.

***

Québec n'est pas Toronto. Je retiens quand même deux ou trois idées de cette campagne. Quatre, même. 

1. Nos principales infrastructures de transport datent aussi des années 60.

2. Les projets de transport collectif sont lents à aboutir, ce qui ne veut pas dire qu'il faille y renoncer.

3. Le rail finit par devenir incontournable.

4. Vient un moment où la qualité de vie diminue si le transport public ne suit pas le rythme du développement privé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer