La ministre Finley en mode dérapage

Partager

(Québec) Dure journée lundi pour la ministre responsable de l'assurance emploi, Diane Finley, qui a eu la surprise de lire en une du Devoir ce titre fracassant : «Finley a menti» sur les quotas financiers imposés à ses fonctionnaires.

Sa journée de travail étant toute tracée dès l'aube, son entourage avait le temps de préparer une réponse. Sauf que dans le cas présent, il n'y avait pas grand-chose à répondre.

Mme Finley affirmait au début du mois que non, son personnel n'avait aucun «quota» à atteindre. Lundi, devant des preuves imparables, elle a qualifié l'exercice imposé comme «des objectifs de rendement» qui n'auraient aucune conséquence négative pour ceux qui les ratent.

Un, entre quotas et objectifs de rendement, la différence m'apparaît fort ténue. Dans les deux hypothèses, les employés doivent récupérer 485 000 dollars cette année. La ministre ne riait même pas.

Deux, si les employés ne subissent aucune conséquence pour leur incompétence éventuelle, voilà un beau cas de mauvaise gestion ministérielle.

Dans la vraie vie politique, les ministres ignorent en général les virgules et les sous-paragraphes des directives concoctées par leurs fonctionnaires ou soufflées par leur garde rapprochée.

Ils ne peuvent tout lire, tout entendre. Surtout, ils ne doivent pas tout savoir, un truc usé jusqu'à la corde qui leur permet de détourner les accusations de mentir à la population.

Cette attitude pouvait se justifier à une autre époque, avant les possibilités offertes par l'accès à l'information et les médias sociaux, sans oublier bien sûr les dénonciateurs encore à l'oeuvre malgré la répression grandissante du gouvernement à leur endroit.

Lundi encore, Mme Finley a démontré un vrai professionnalisme, dans son genre : elle répète sans broncher et à répétition les deux ou trois phrases préparées par ses communicateurs même si elles n'ont aucune vraisemblance.

Pour se rendre sympathique à la population, la ministre nous rabâche l'idée que des centaines de millions de dollars sont perdus chaque année à cause des fraudeurs ou des personnes qui recevraient des paiements inadmissibles.

Là, elle se coule complètement si l'assurance emploi gaspille à peu près le quart de ses fonds, comme il ressort de ses réponses aux députés.

«Mentir» ainsi n'est pas l'apanage de Mme Finley. Son collègue de l'Environnement, Peter Kent, s'est fait prendre lui aussi par la chaîne Postmedia, lundi.

Les documents obtenus par le journaliste confirment que ses conseillers en communication lui ont proposé d'offrir deux réponses différentes sur les changements envisagés aux lois environnementales du projet de loi fourre-tout sur le budget, l'automne dernier.

Aux Premières Nations, de toute évidence opposées au laxisme attendu, le ministre devait demander la patience, car rien n'était encore déterminé.

Mais à l'industrie pétrolière, impatiente de déréglementation, sa secrétaire parlementaire devait demander un appui ferme pour ces changements.

La réponse dépend au fond de l'auditoire à qui on s'adresse. Il n'y a rien de nouveau dans cette attitude, rien non plus pour s'étonner du désintérêt de la population envers la politique.

Je reviens à la ministre des Ressources humaines.

L'attitude de Mme Finley, qui évoque dans une même phrase chômeurs et «bad guys», augure mal pour sa rencontre de demain avec la ministre québécoise Agnès Maltais.

Cette dernière aura beau demander toutes les assurances imaginables sur les effets de la réforme de l'assurance emploi sur le tissu économique et social des régions, que pourra-t-elle croire des propos de son interlocutrice adepte de la langue de bois?

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer