Belle ligne de presse...

Partager

(Québec) Le directeur général du Parti québécois, Sylvain Tanguay, se dit prêt à rembourser les 117 000 $ obtenus par son parti de la firme Génius de Michel Lalonde, s'il est démontré qu'ils ont été versés en contravention de la loi électorale. Il estime cependant qu'il appartient au Directeur général des élections d'en faire la preuve.

S'il vous plaît, Monsieur Tanguay, soyons sérieux. À l'exception de Québec solidaire, les trois partis politiques représentés à l'Assemblée nationale devraient déclarer faillite s'il leur fallait rembourser tous les dons illégaux obtenus de 1996 à 2011, la période visée par le mandat de commission Charbonneau.

De toute manière, les révélations de Michel Lalonde devant la commission sont couvertes par l'immunité. Il n'aura pas à s'en expliquer devant les tribunaux. Le Directeur général des élections ne pourra donc pas se prévaloir de l'article 100 de la Loi électorale qui demande aux partis politiques de rembourser les dons illégaux.

C'est vrai que le PQ a remboursé 96 400 $ versés illégalement par Groupeaction entre 1995 et 2000. Il n'avait pas le choix : le rapport Moisan avait établi que le parti savait qu'il s'agissait de dons illégaux. C'est également vrai que le PLQ, le PQ et l'ADQ ont remboursé les 152 500 $ versés illégalement par la firme AXOR. La firme avait reconnu sa culpabilité.

Mais est-ce que le PQ et le PLQ se sont émus, en 2007, quand Le Soleil a révélé que la firme Tecsult leur avait versé illégalement plusieurs centaines de milliers de dollars au début des années 90? Le stratagème de la compagnie avait pourtant été démontré devant les tribunaux, jusque devant Cour suprême. Mais la cause était prescrite, et on peut penser qu'il en sera ainsi pour la plupart des versements illégaux qui seront dévoilés au cours des semaines à venir devant la commission Charbonneau. Le Directeur général des élections et les tribunaux ne perdront donc pas de temps à en démontrer l'illégalité, et personne chez les libéraux, les péquistes ou les caquistes n'admettra qu'il savait que les entreprises violaient la loi.

N'allez pas croire que tous les dons faits à ces formations politiques étaient illégaux. Il y avait et il y a encore des gens qui contribuent par conviction ou par amitié afin d'appuyer les politiciens ou les partis dont ils partagent les idées. Mais ce n'est pas le cas des entreprises comme Génius, AXOR ou Tecsult, qui cherchaient d'abord à maintenir de bons liens avec le parti au pouvoir ou susceptible de prendre le pouvoir.

«Les gens qui sont dans ce milieu, si vous communiquez avec eux autres, s'ils sont assez francs, ils vont dire la même chose que moi» a déclaré Guy Fournier, l'ex-président de Tecsult, au Soleil en 2007, en expliquant l'utilisation des prête-noms. Le témoignage de Michel Lalonde devant la commission Charbonneau a confirmé la chose. Et on voudrait nous faire croire que les politiciens ne savaient pas ce qui se passait? Certains le savaient, d'autres s'en doutaient, mais tous étaient complices dans leur silence.

Pourquoi avoir sollicité ces entreprises? Pour la même raison que le font les organismes de charité : c'est là que se trouvent les gros donateurs. Les citoyens ordinaires sont également sollicités. Mais dans le cas des entreprises, c'est une autre affaire. Elles consacrent généralement une portion de leur budget aux dons de toutes natures. C'est une manière de démontrer leur implication dans leur milieu. Le problème, c'est qu'elles n'ont pas le droit de le faire en politique...à moins de passer par leurs employés. C'est ce qu'elles ont fait. Certaines légalement, d'autres pas. L'un des défis de la commission Charbonneau, est de démêler tout ça. Ne fermez pas votre appareil!

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer