La Ville qui lave plus blanc

L'hôtel de ville de Québec... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'hôtel de ville de Québec

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partager

(Québec) L'administration Labeaume voulait montrer qu'elle lave plus blanc que blanc dans sa gestion des travaux et contrats d'ingénierie.

Une fierté exubérante et opportuniste. «On a l'air de premiers de classe, c'est un peu agaçant pour les autres», crâne le maire, fanfaron.

Les chiffres tendent à lui donner raison. Des extras de 0,41 % à peine sur des contrats de 700 millions $ depuis 2008.

Pendant que Montréal déballe sa culture des extras de complaisance et de ristournes aux partis politiques, Québec célèbre sa rigueur et ses valeurs morales.

L'ennui, c'est que les constats et explications livrés jeudi ne correspondent pas aux déclarations antérieures.

En juin dernier, M. Labeaume soutenait que le prix des contrats avait baissé de 25 % grâce à l'Unité permanente anticorruption (UPAC). «Je ne vois pas d'autre raison», disait-il.

Le maire confesse s'être «gouré». Les contrats sont maîtrisés, mais il n'y a pas eu de baisse de 25 % et «on a cherché en vain un parallèle avec l'UPAC».

Comme quoi on n'est jamais assez prudent avec les chiffres. Et avec les déclarations politiques.

Ce fut le cas jeudi encore. Plusieurs énoncés appellent une mise en garde, une mise en contexte ou des nuances.

1. Seulement 0,41 % d'extras sur les contrats d'ingénierie depuis 2008.

La Ville jure que cette fois, les chiffres sont les bons. Elle a procédé contrat par contrat sur la base des factures payées.

Sauf que 190 des 450 contrats donnés entre 2008 et 2011 et tous ceux donnés en 2012 portent encore la mention : «ouvert, projet en cours». Cela suggère que des chiffres pourraient bouger.

Le 0,41 % est une moyenne qui cache des écarts parfois considérables. Jusqu'à 80 % et plus de dépassement dans quelques cas. D'autres contrats ont au contraire coûté jusqu'à 30 % ou 40 % moins cher. On peut s'en réjouir, mais aussi s'interroger sur la fiabilité des estimations.

2. Les partis politiques n'ont pas besoin de tant d'argent que ça, croit le maire.

Ce n'est pas la première fois qu'il le dit. Et pas la première fois que je fais ce commentaire : si le parti n'a pas besoin de tant d'argent, pourquoi continuer à faire des cocktails de financement auxquels accourent des entrepreneurs et professionnels?

3. Il n'y a «jamais de directives politiques sur le choix des travaux d'ingénierie.» En cinq ans, pas un seul téléphone du maire au directeur de service.

C'est vrai, ça ne se passe pas au téléphone et ce ne sont pas les élus qui établissent les priorités.

Cela était possible à l'époque où les budgets d'infrastructures étaient gérés dans les arrondissements. Plus maintenant, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a plus d'influence politique.

Les élus interviennent encore à travers le programme triennal d'immobilisations (PTI) et au comité exécutif. Si le budget ne suffit pas pour exécuter tous les travaux, c'est le politique qui tranche.

4. Québec contrôle ses contrats grâce à la compétence et aux valeurs d'intégrité des employés de l'ingénierie.

Depuis 2007, 42 employés temporaires de l'ingénierie ont obtenu une permanence. Cela a permis à la Ville de conserver et d'accroître son expertise interne, ce qui fait défaut à d'autres administrations publiques.

Quand on sait la réticence de l'administration Labeaume à embaucher, cela peut sembler contradictoire. Mais cela rappelle qu'en gestion comme ailleurs, c'est rarement tout blanc ou tout noir.

5. «On veut avoir des réponses à toutes les questions. Si nous autres les élus on ne questionne pas [les fonctionnaires], on ne crée pas un climat qui va améliorer la rigueur... Il faut vouloir savoir. Et c'est essentiel, continuellement, de poser des questions.»

J'ai adoré cette déclaration du maire Labeaume. Je lui suggère que cela vaut aussi pour les questions des journalistes. Pour les mêmes raisons.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer