Le retour de Martin Cauchon

Partager

(Ottawa) Martin Cauchon aura attendu à la toute dernière minute, dimanche, pour expédier son chèque de 75 000 $ et les 300 signatures nécessaires pour participer à la course à la direction du Parti libéral du Canada.

S'il répond vraiment à toutes les exigences, ce que la direction du PLC confirmera demain en annonçant la liste officielle des prétendants, M. Cauchon partira avec une longueur non pas d'avance, mais de retard, sur les Justin Trudeau et Marc Garneau.

Cette stratégie me laisse perplexe, et je ne suis sans doute pas le seul à douter de l'efficacité du rôle de la tortue dans une telle bataille.

L'ancien ministre de la Justice sous le gouvernement de Jean Chrétien, c'est bien connu, rêve depuis toujours de devenir premier ministre du pays. Il n'a jamais pratiqué la fausse humilité de l'homme qui songeait à une autre carrière en se rasant le matin.

Avant de se brancher, la semaine dernière, il connaissait les faiblesses de sa candidature. D'abord, il a raté sa rentrée politique, en mai 2011, quand Thomas Mulcair l'a battu sans trop de difficulté dans Outremont.

Les rivalités internes du parti lui avaient donné une mauvaise image, Denis Coderre l'ayant littéralement saboté en convainquant son chef d'alors, Michael Ignatieff, de remiser M. Cauchon dans la circonscription de Jeanne-Le Ber, détenue alors par le Bloc québécois.

L'histoire a mal tourné, M. Coderre s'est insurgé contre la «gang de Toronto» et a finalement porté ses ambitions sur la mairie de Montréal.

Éternel optimiste, M. Cauchon y va à l'instinct, cette fois. Le régime électoral donnant le droit de vote aux simples sympathisants libéraux joue contre lui et il a tout fait en coulisse pour qu'il soit rejeté. En vain.

Je le comprends. Car il tire sa force de son passé vraiment libéral dans tous les sens du mot.

Il n'a jamais été question pour lui de dévier vers la droite, que l'on parle du mariage entre conjoints de même sexe, du contrôle des armes à feu, de la décriminalisation de la marijuana ou de la défense des droits de la personne dans le contexte des lois antiterroristes.

À cette seule énumération, vous aurez compris que la candidature de M. Cauchon attirera peu de nouveaux électeurs. Les défenseurs de l'orthodoxie philosophique libérale s'y reconnaîtront, sans doute, mais sans plus.

Et même là, son passé politique lui nuit, comme je l'ai constaté le mois dernier en suivant Justin Trudeau au Lac-Saint-Jean.

Sa sortie contre le constat d'échec du Registre des armes à feu que venait de faire le favori actuel a suscité une réaction de rejet de la part des militants libéraux de ce milieu semi-rural.

Cette attitude augure mal pour la suite de la carrière de M. Cauchon, lui qui veut se présenter dans Charlevoix, sa région d'origine, lors des prochaines élections.

Son retard à plonger lui nuit également dans une autre catégorie d'amis potentiels, soit les anciens de l'ère Chrétien. Ces derniers ont rallié M. Trudeau dès le départ de la course, une décision qui a donné un signal clair aux donateurs.

M. Cauchon demeure en froid avec le clan de Paul Martin, ou du moins ce qu'il en reste. Ce dernier l'avait exclu de son Conseil des ministres et ainsi mis sa carrière sur une voie d'évitement.

Mais devant tous ces obstacles, le Charlevoisien retrouvé offrira des engagements clairs et limpides. Dans les débats qui débutent dimanche, à Vancouver, comptez sur Martin Cauchon pour pousser Justin Trudeau dans les cordages.

Le seul risque est qu'en cas d'échec, son enthousiasme naturel, une façon polie de rappeler son caractère impulsif, pourra éventuellement alimenter les publicités conservatrices négatives lors de la prochaine campagne.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer