Faute avouée

Partager

Sur le même thème

(Québec) Je préfère une administration qui écoute et accepte de revenir sur ses décisions plutôt que de s'entêter ou de chercher des excuses lorsqu'elle constate une erreur.

Je me le suis souvent dit l'automne dernier en regardant aller le gouvernement du Parti québécois. Et dimanche après-midi en écoutant le maire de Québec.

M. Labeaume n'a pas cherché d'excuse ou de faux-fuyant pour annoncer que la Ville redonne les heures de patinoires extérieures coupées dans le dernier budget.

«On n'a pas été très forts», a-t-il confessé, depuis la patinoire de son quartier.

La conséquence de la décision budgétaire lui avait «visiblement échappé», dit-il. «J'aurais dû poser plus de questions.»

On note que l'opposition non plus n'avait pas posé de questions sur les patinoires de quartier lors du plénier sur le budget. Comme si personne n'avait alors vu venir la suite.

La décision a été infirmée dimanche matin et la directive a été transmise sur-le-champ à la direction générale.

Non seulement la Ville ramène-t-elle les 400 heures amputées, mais elle en rajoute 600 nouvelles. Plus que jamais depuis les fusions.

Le maire promet de faire mieux encore pendant les vacances scolaires de Noël l'hiver prochain.

Sauf que ce n'est pas la première fois que le maire donne l'impression d'avoir réglé pour de bon le problème des patinoires extérieures. On attendra de voir si celle-ci sera vraiment la bonne.

Tout cela fait bien sûr un peu improvisé.

Il y a quelques jours, il fallait impérativement couper 100 000 $ dans le budget des patinoires extérieures. Et voici que, d'un coup de baguette magique, on trouvera les 250 000 $ qu'il faut pour augmenter le nombre d'heures.

Sur le fond, je suis d'accord. Mais sur la manière de procéder, c'est pour le moins erratique.

Debout sur la glace à la hauteur de la ligne bleue en territoire défensif, M. Labeaume était flanqué de son unité spéciale, tirée elle aussi de ses vacances : le conseiller responsable des sports Sylvain Légaré, le chef de cabinet et le porte-parole de la Ville. Cela donnait à cette annonce improvisée un caractère plus officiel.

M. Labeaume a pris «l'entière responsabilité» du faux pas.

«Je me suis fait engueuler moi aussi», a-t-il confié aux journalistes.

Il a raconté que sa fille s'était mise au hockey, mais que son fils, plus âgé, avait hâte que sa soeur quitte la glace le soir pour pouvoir enfin jouer au hockey pour vrai.

La fermeture des glaces à 21h ne le lui permettait plus. En la repoussant à 22h, l'harmonie familiale sera sauve.

J'ai cru un instant qu'ils allaient jeter les gants sur la patinoire.

Le maire, furax de voir le costaud conseiller d'opposition Yvon Bussières, flamboyant dans son manteau rouge, faire irruption dans son point de presse, à l'invitation d'une collègue journaliste.

Et M. Bussières, trop content de défier le maire à domicile, au nom de la démocratie.

Pour peu, on les envoyait tous les deux pour 10 minutes d'inconduite au banc des punitions.

Vous avez été plusieurs à réagir à ma chronique de dimanche sur la réduction des heures d'ouverture des patinoires. Tous, sauf un, semblaient d'accord avec mon point de vue et mes arguments.

Le seul qui ne l'était pas est un ancien préposé à la surveillance et à l'entretien d'une patinoire de quartier.

Il fait valoir que pour un travailleur-étudiant, une fermeture à 22h impose de ne pouvoir rentrer à la maison que tard dans la nuit après avoir gratté et arrosé.

«En tant qu'usager, je crois qu'il est possible d'adapter son horaire afin d'avoir accès à une patinoire», croit-il.

Cela illustre peut-être la difficulté à recruter du personnel, mais je reste convaincu que l'objectif doit être d'offrir un maximum d'accessibilité.

Les nostalgiques rappelleront que dans le temps, il n'était pas besoin de chalet chauffé pour aller à la patinoire et qu'au besoin, on enfilait les patins dans le banc de neige.

Vous essayerez d'expliquer ça à votre douillet ado pour voir.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer