Trudeau vise 2015, contre le NPD

Justin Trudeau cherche à créer un nouvel état... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Justin Trudeau cherche à créer un nouvel état d'esprit, reconnaissant publiquement que «ça ne marche plus, le parti».

Photothèque Le Soleil

Partager

(Ottawa) Je croyais Justin Trudeau homme de gauche, ou au moins de centre-gauche. Candidat à la direction du Parti libéral du Canada (PLC), le député de Papineau se présente comme un rassembleur.

La population est fatiguée de se montrer cynique envers nos politiciens, dit-il. Il en a assez de devoir «voter pour le moins pire» des partis ou des candidats.

«Je n'ai pas de promesses faciles à vous faire, les enjeux sont énormes», aime-t-il répéter dans ses multiples interventions devant des petits groupes de militants et de sympathisants libéraux.

M. Trudeau se défend de toute attaque personnelle contre ses adversaires et cherche plutôt à créer un nouvel état d'esprit. Loin des discours lénifiants, il reconnaît publiquement, comme il y a deux semaines à Jonquière, que «ça ne marche plus, le parti».

Les 172 sièges des élections de 2000 ont fondu à 35 l'an dernier. La direction du PLC «essaye de sauver les meubles», tout simplement, explique-t-il aux militants du Saguenay qui se plaignent d'être abandonnés.

Son ton, ses propos, son attitude dans cette campagne me font dire que Justin Trudeau emprunte tout simplement la recette qui a si bien réussi à Jack Layton en mai 2011 : porter le combat au-dessus des rivalités traditionnelles.

Les libéraux, sur le terrain comme dans les hautes sphères dirigeantes, s'accrochent à sa candidature comme à une bouée de sauvetage.

Les sondages, fondés sur sa notoriété plus que sur son bilan politique, redonnent vie à un parti démoli par les commandites et deux choix malheureux à sa tête, Stéphane Dion et Michael Ignatieff.

M. Trudeau se présente d'abord comme un combattant, puis comme un gagnant. Il a arraché une investiture difficile dans Papineau, puis battu deux fois à l'arraché une candidate bloquiste d'envergure, Vivian Barbot.

Et il se démène comme pas un dans la présente course. «Avoir le nom Trudeau a ouvert des portes, convient-il, mais j'ai compris que je dois travailler trois fois plus fort que les autres.»

Pourquoi se présente-t-il cette année, après avoir annoncé l'an dernier son intention de sauter un tour, «une décision pas facile, mais prise en toute sérénité»?

Il cherchait «un certain niveau de détachement» pour voir l'évolution de Stephen Harper majoritaire et du Nouveau Parti démocratique (NPD) en quête d'un chef, m'a-t-il dit.

M. Trudeau a vite eu sa réponse. «Ces deux partis et surtout ces deux personnages-là encourageaient la polarisation et la division au sein de ce pays. M. Harper l'a fait depuis longtemps en mettant une croix sur le Québec» et sur les enjeux progressistes et environnementaux, dit-il.

Thomas Mulcair a démontré à son avis qu'il menait la même politique, «mais via une idéologie de gauche. C'est l'envers de la médaille».

Le chef du NPD a décidé de battre M. Harper sur son propre terrain. «C'est à ce moment que je me suis rendu compte qu'il devait y avoir une meilleure façon» d'orienter le pays.

«J'avais quelque chose d'unique à offrir parce que les Canadiens veulent mieux que cela, croit-il. Nous sommes tannés d'être cyniques envers la politique.» En plus, sans fausse humilité, il estime qu'il «connecte plus avec les gens que les autres politiciens».

M. Trudeau vise le centre politique. Oublions toute alliance de la gauche, ce n'est pas sa tasse de thé. «J'ai des différences d'opinions extrêmement sérieuses avec le NPD», disait-il au Saguenay.

Les électeurs qu'il reluque au centre-droit «ne sont pas prêts à voter pour le NPD» qui, croit-il, croulera sous ses contradictions sur la question du Québec.

Avec un Harper carrément à droite, le Trudeau de 2015 voudra encadrer Mulcair bien à sa gauche. Et dégager une majorité centriste au-dessus de la mêlée.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer