Hommage au respect dans le débat partisan

Partager

(Québec) Sylvain Gaudreault du Parti québécois (PQ) et Christian Dubé de la Coalition avenir Québec (CAQ) étaient peu connus sur la scène nationale avant les travaux parlementaires de cet automne. Le premier était député d'arrière-ban dans l'opposition depuis 2007, et l'autre sortait tout juste du monde des affaires. Trois mois plus tard, la plupart des observateurs de la colline parlementaire s'entendent pour dire que les deux hommes comptent parmi les belles surprises de la cuvée parlementaire du 4 septembre. Gaudreault et Dubé ne sont pas des politiciens flamboyants. Mais ils ont impressionné la galerie par leur sérieux et leur attitude respectueuse.

J'ai déjà fait le même compliment au libéral Robert Dutil alors qu'il était ministre du Revenu, en 2010. Aujourd'hui leader parlementaire des libéraux dans l'opposition, M. Dutil continue de faire son travail avec le même respect même si sa fonction réclamerait parfois une plus grande agressivité. Avec Bernard Drainville et Gérard Deltell, il a été l'un des artisans de la dernière mouture de la Loi sur le financement des partis politiques.

Quand Pauline Marois a formé son cabinet, le 19 septembre, nous avons été unanimes à conclure qu'elle avait surchargé Sylvain Gaudreault en lui confiant à la fois les Transports et les Affaires municipales. Gaudreault a été souvent interpellé par l'opposition pendant la période de questions, et régulièrement sollicité par les médias. Il a montré une bonne connaissance de ses dossiers, répondant avec calme et précision, sans laisser la partisanerie prendre le dessus. «Je trouve ça plus efficace parce que ça me rassure, dans le sens que c'est moi-même», a-t-il expliqué lundi.

Il est conscient du risque de se laisser emporter par l'animosité qui prédomine souvent dans le débat politique. «Je sais que le risque existe. Parfois, quand on est pris un peu de court, il est plus commode de s'en sortir par des pirouettes partisanes. Mais je vais tout faire pour l'éviter.»

-----

De son poste de critique de la deuxième opposition, Christian Dubé raconte qu'il met en pratique ce qu'il a appris chez Cascades, son employeur de 2004 à 2012. «Quand on veut changer les choses, il faut écouter les gens qui sont en place et les traiter avec respect. Habituellement, ils deviennent eux--mêmes les agents de changement. Ce qui me surprend beaucoup, c'est que les gens ne s'écoutent pas en politique. Ma première image de l'Assemblée nationale, c'est que les gens posent des questions, mais il n'y a pas de réponse. Je ne peux pas comprendre, quand je parle à quelqu'un, de voir cette personne parler avec quelqu'un d'autre.»

Il dit cependant avoir constaté une très bonne écoute de la part de la ministre Agnès Maltais et du libéral Guy Ouellet pendant les travaux sur le placement syndical. «Ça m'a encouragé beaucoup parce que j'ai vu qu'il a été possible de s'asseoir et de se demander quel était l'objectif pour le bien-être du Québec. J'ai dit à Mme Maltais que si elle livrait ce qu'on avait demandé, la preuve serait dans le pouding.» Vendredi dernier, Dubé a apporté «un pouding chômeur» à la ministre Maltais, pour la féliciter! Comme quoi il reste encore de la place pour le respect entre adversaires politiques.

Sylvain Gaudreault et Christian Dubé n'ont pas été les seules surprises de la cuvée parlementaire du 4 septembre. Réjean Hébert a chaussé efficacement les souliers du ministre de la Santé. Nicolas Marceau a montré une assurance qu'on ne lui connaissait pas dans l'opposition. Bernard Drainville a bien piloté son dossier du financement des partis politiques. Mais sous le signe du respect, le comportement de Gaudreault et Dubé mérite d'être souligné et d'être cité en exemple.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer