Nouveaux horizons pour Mark Carney

Partager

(Ottawa) D'Ottawa à Londres, Mark Carney a choisi la voie royale vers la reconnaissance internationale. Le gouverneur de la Banque du Canada prendra la direction de la Banque d'Angleterre le 1er juillet prochain.

En le saluant publiquement, hier, le ministre des Finances Jim Flaherty avait des mottons dans l'estomac. C'est un triste moment pour lui comme pour l'ensemble de son gouvernement, compte tenu de la crédibilité de M. Carney.

Vraiment indépendants des pressions politiques, ses avis correspondaient en général aux orientations économiques du gouvernement. Le contraire aurait provoqué une crise dont nous n'avons nul besoin.

En fait, M. Flaherty prenait bien soin de demeurer collé aux évaluations du président de la banque centrale, d'où leur concordance habituelle.

À Londres, M. Carney jouira de pouvoirs dont il n'aurait pu rêver ici. En plus de gérer la monnaie britannique, il aura la mainmise sur les banques privées, les compagnies d'assurance et les sociétés d'investissement.

Cette réforme entrera en vigueur dans les premiers mois de 2013 et bouleversera la gestion des institutions financières britanniques, mises à mal par la dernière crise.

Il lui reviendra de guider les premiers pas de ce retour à des mécanismes de réglementation abolis lors d'une précédente vague de libéralisation des institutions, en 1997.

Je note l'ironie de voir cet homme fort d'une politique conservatrice, chez nous, se retrouver grand patron d'un interventionnisme étatique retrouvé dans la belle-mère patrie.

Connaissant déjà les défis européens, M. Carney en aura plein les bras dans ses nouvelles fonctions. Une majorité de Britanniques voudraient quitter l'Union européenne, tandis que le premier ministre David Cameron joue à plein sur ces sentiments.

Même si le pays refuse l'euro, son départ aurait des conséquences économiques et financières sérieuses qui font de l'éventuelle indépendance de l'Écosse une distraction de préau d'école.

Choix imprévu des Britanniques, et surprise totale pour nous, M. Carney apporte dans sa besace une impeccable réputation à la fois d'indépendance et de compétence.

Son nom circulait dans les milieux financiers, mais sa nomination s'est jouée dans les deux dernières semaines, a-t-il dit devant les journalistes.

Le gouvernement jouait gros, de fait, en confiant ce poste à un étranger, mais M. Carney, justement, jouit là d'un avantage certain sur un Anglais de souche qui connaît tout un chacun dans la City.

Mais une question fondamentale demeure sans réponse : les politiques monétaires du Canada et de la Grande-Bretagne sont-elles si rapprochées que le même homme peut avoir un pied dans chacune des deux institutions pendant encore six mois?

Deux passeports

Derrière chaque nouvelle importante se niche une anecdote révélatrice. J'espère que la curiosité du jour servira à faire ravaler leurs paroles à bien des esprits étroits.

M. Carney, nous précise le communiqué officiel soulignant que «Sa Majesté la reine» était enchantée d'approuver sa nomination, a exprimé l'intention de demander la citoyenneté britannique.

Sa femme, née en Grande-Bretagne, et leurs quatre enfants possèdent déjà la double nationalité. Lui-même a étudié à Oxford et vécu 10 ans dans ce pays.

Je constate donc que le fait de posséder deux passeports ne cause plus de problème, s'il faut en croire l'attitude du ministre Flaherty.

Alors, la prochaine fois que vous entendrez un conservateur quelconque s'insurger contre la déloyauté présumée de Thomas Mulcair ou de Stéphane Dion, sans oublier celle de Michaëlle Jean, à cause de leur passeport français, rappelez-lui le cas de Mark Carney.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer