Le coup de la Brink's?

Partager

(Québec) Il y a des coïncidences dans la vie. Mais, en politique, les coïncidences sont parfois suspectes et méritent que l'on s'interroge. Ainsi, pourquoi la compagnie Cliffs Natural Resources a-t-elle choisi le 19 novembre, la veille du discours du budget de Nicolas Marceau, pour mettre à pied 400 travailleurs à sa mine de fer du lac Bloom, près de Fermont?

La raison de ces mises à pied est la suivante : il y a un ralentissement de la demande pour le fer, ce qui provoque une baisse des prix. Le projet d'expansion de la société devenait donc problématique. Mais la date choisie pour l'annoncer fait sourciller. En faisant une mise à pied aussi spectaculaire la veille du budget, la compagnie a lancé une véritable grenade dans les intentions du gouvernement Marois de hausser les redevances imposées aux minières.

D'un point de vue d'affaires, le moment choisi était parfait pour faire pression sur le gouvernement qui a décidé de consulter l'industrie sur les redevances au lieu de lui imposer sa décision dans le budget. On imagine bien, après un tel geste, que les minières auront le gros bout du bâton dans ces consultations.

Mais serais-je trop sceptique? Peut-être qu'il ne s'agissait que d'une coïncidence...

-----

LE RETARD DE BÉDARD

Les libéraux ont pris le pouvoir le 14 avril 2003. Ils ont déposé leur premier budget le 12 juin et les crédits le lendemain. Assez curieusement, le gouvernement Marois n'a pas déposé les crédits lors de la présentation du budget. On a appris hier qu'il faudra attendre au 6 décembre. Pourtant, les péquistes ont été élus depuis plus de deux mois. Que se passe-t-il donc? Monique Jérôme-Forget, la présidente du Conseil du trésor sous Jean Charest, aurait-elle été plus efficace que Stéphane Bédard?

Les crédits, c'est le budget des dépenses des ministères et des organismes. C'est là qu'on voit les sacrifices imposés à l'appareil gouvernemental pour équilibrer le budget. L'étude des crédits est un exercice périlleux pour tous les gouvernements, et encore plus dangereux pour l'équipe de Mme Marois, dont la plupart des ministres en sont à leur première expérience. On imagine facilement, par exemple, les pièges que l'opposition aurait pu tendre au ministre du Développement durable, Daniel Breton, en lui demandant de concilier les coupes budgétaires de son ministère avec ses anciennes croisades pour l'environnement.

En reportant le dépôt des crédits au 6 décembre, Mme Marois remet le supplice à plus tard, puisque l'Assemblée nationale suspendra ses travaux le 7 décembre. Ce n'est qu'en février, dans trois mois, que les parlementaires pourront se pencher sur les dépenses des ministères. Les ministres auront plus de temps pour se préparer.

Machiavélique à ce point, le gouvernement Marois? Peut-être que oui, mais peut-être pas. Contrairement à Monique Jérôme-Forget, qui a été élue au début d'un exercice budgétaire, Stéphane Bédard (photo) a été nommé à son poste à mi-chemin de l'année financière en cours. Sa priorité est donc allée à la révision des dépenses gouvernementales pour l'année en cours. De plus, M. Bédard est leader du gouvernement en chambre, une fonction qui l'accapare beaucoup. Il est donc plausible qu'il ait manqué de temps. Mais peu importe la raison, le résultat est le même. L'étude des crédits ne se fera qu'en 2013. Comme le budget Marceau a été assez bien accueilli, les péquistes jouiront d'un petit répit dans le temps des Fêtes. L'envers de la médaille, c'est que les partis d'opposition auront plus temps pour trouver des failles dans ces crédits. Le supplice des ministres viendra plus tard, mais il sera peut-être plus douloureux.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer