Où tu vas quand tu lis en marchant?

Depuis 2008, Marie-Ève Sévigny lit au public des... (Photo Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Depuis 2008, Marie-Ève Sévigny lit au public des extraits de livres qui mettent en mots le décor de la ville de Québec.

Photo Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

Sur le même thème

(Québec) Quand on arrive à Québec en bateau, on entre par la porte de l'histoire. Quand on y entre avec Marie-Ève Sévigny, on se laisse porter par ses histoires. Elle aime les livres comme elle aime sa ville, elle se promène dedans comme dans un grand roman écrit à mille mains. Vous la suivez?

Lectrice impénitente - c'est comme ça qu'elle se décrit -, elle a hérité depuis quelques années de la Promenade des écrivains, une magnifique aventure qui a commencé en 2000. La formule est simple : on se balade en ville pendant deux heures et Marie-Ève lit à haute voix des extraits de livres qui mettent en mots le décor autour. Entre les arrêts, elle raconte sa ville, dont elle connaît tous les recoins.

C'est comme une chauffeuse de taxi de la littérature.

Elle a plein de parcours, plein d'auteurs, plein d'anecdotes à raconter. Dans ses gangs de «promeneux», elle a des habitués qui reviennent entendre les mêmes textes. J'ai eu droit à une «aventure», à un pot-pourri d'extraits pigés çà et là dans sa besace, entre autres du Lemelin, Poulin, Hébert, Brouillet, Camus. On a commencé les pieds sur le bord de la Saint-Charles assoiffée, pour finir les yeux dans l'infini du fleuve.

On a commencé par un poème d'une fille de Québec, Nadia Gosselin, on a fini par Camus.

Nadia raconte la métamorphose de la Saint-Charles. Les mots sont beaux, vrais surtout. J'ai choisi injustement une strophe sur les années tristes.

«Toi, l'amazone urbaine

Isolée entre les grandes artères agitées

Tu as cuvé longtemps ta déveine»

Et, tant qu'à y être, voici ce que Camus a écrit quand il était planté, en 1946, sur la terrasse Dufferin. «Le prodigieux paysage de Québec à la pointe du Cap Diamant devant l'immense trouée du Saint-Laurent, air, lumière et eaux se confondent dans des proportions infinies. Pour la première fois dans ce continent, l'impression réelle de la beauté et de la vraie grandeur. Il me semble que j'aurais quelque chose à dire sur Québec et sur ce passé d'hommes venus lutter dans la solitude poussés par une force qui les dépassait.» L'art de dire sans dire.

D'être là dans le décor des mots est troublant. Comme à califourchon entre l'imaginaire et la réalité. C'est particulièrement vrai pour les extraits de polars qui prennent vie dans Saint-Roch et qui s'efforcent tant à camper un décor crédible. Un personnage se réfugie au démoli Petit Bedon, un homme disparaît dans la nuit, au pied de la côte Badelard. Un autre descend d'un fiacre, tiré à quatre épingles pour aller au Théâtre de la Gaieté, quand le quartier bourdonnait de bourgeoises endimanchées.

On a marché Saint-Jean-Baptiste, où Jacques Poulin a déménagé ses romans, délaissant le Vieux-Québec dépeuplé. On s'est arrêtées au cimetière Saint Andrew, où Marie-Ève a déposé un livre sous les yeux de La liseuse, en déclamant un extrait de L'anglais n'est pas une langue magique. Une statue de bronze recluse entre les arbres et l'église, que je n'avais jamais vue avant.

J'ai même découvert un arbre, sous la plume de Pierre Morency. Un catalpa, qui pousse d'habitude plus au chaud. Il y en a une poignée de rebelles à Québec, dont un au parc Cavalier-du-Moulin, à l'ombre du Château Frontenac. Si on faisait dans la métaphore à cinq cennes, on pourrait dire qu'il est à l'image du Québec.

On est passé devant l'ancien Cercle littéraire Laval, rue D'Auteuil, où Antoine de Saint-Exupéry a été invité en 1942. La légende veut même que le célèbre écrivain, hébergé chez les De Koninck qui habitaient tout près, a été fasciné par leur fils Thomas, mignon gamin de huit ans aux cheveux blonds, qui n'arrêtait pas de poser des questions. St-Ex a publié Le Petit Prince l'année suivante...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer