Les journalistes ont tout inventé

(Québec) Les journalistes ont tout inventé. Au fond, le Québec se porte à merveille.

À écouter les accents triomphalistes de Jean Charest, on se demande pourquoi son gouvernement n'est pas encore classé parmi les bienfaits de l'humanité. Quelque part entre l'eau chaude et le bouton à quatre trous.

Sûr que vous avez plus de chances de découvrir un gisement de diamants dans votre jardin que de déceler l'ombre d'un remords dans un discours du premier ministre.

Ainsi, M. Charest ne regrette pas d'avoir touché secrètement, en plus de son salaire officiel, une somme de 75 000 $ en provenance de son parti, durant 12 ans.

De la même manière, l'ancien ministre de la Santé Philippe Couillard n'a rien fait de mal en profitant de ses fonctions pour se négocier un emploi lucratif dans un fonds d'investissement relié à la santé.

L'ancienne vice-première ministre Nathalie Normandeau n'a pas failli à ses obligations en octroyant une subvention à un entrepreneur qui organisait de lucratives soirées de financement. Tout ça contre l'avis de ses fonctionnaires.

Finalement, le premier ministre n'a rien fait d'immoral en changeant trois fois ses propres directives en matière de conflits d'intérêts pour accommoder des ministres.

Vrai que les «directives» ne prévoyaient même pas de sanction pour un ministre contrevenant! Aussi redoutables que Gaston Lagaffe, pêchant sans hameçon, «pour ne pas faire de mal aux poissons»!

*****

Les journalistes ont tout inventé.

Après tout, un «club» de 14 entreprises ne se partage pas la majorité des contrats de travaux publics, dans le Grand Montréal. Et ce genre de collusion ne gonfle pas les prix de 20 %.

N'en déplaise à Jacques Duchesneau, l'ancien patron de l'Unité anticollusion, le crime organisé n'a pas infiltré l'industrie de la construction. Encore moins le système politique.

Quand M. Duchesneau écrit «Les criminels prospèrent, tandis que l'État est dépossédé», tout le monde sait qu'il pense à la Corée du Nord. Pas au Québec.

Si ces horreurs étaient vraies, pourquoi le premier ministre aurait-il mis deux ans avant d'instaurer une enquête publique sur l'industrie de la construction? Deux années de paranoïa collective, qui ont rendu toutes les institutions suspectes...

La seule explication, c'est que ces idiots de journalistes ont tout inventé.

Ces jours derniers, le premier ministre a fourni plusieurs échantillons de son humour particulier. Mais il n'est pas sûr qu'il ricane en écoutant la dernière blague sur son gouvernement.

«Depuis des années, les médias publient des photos montrant des mafieux en compagnie d'élus du Parti libéral. La semaine dernière, des caïds de la mafia ont lancé un cri du coeur. "Est-ce qu'on pourrait cesser de nous montrer en compagnie de libéraux, svp? Pensez à nos réputations."»

*****

Les journalistes ont tout inventé. Pour reprendre l'expression consacrée, «ils sont aussi frustrés qu'une bande de pyromanes devant une forêt fossilisée».

Alors détrompez-vous. Depuis des mois, le gouvernement Charest n'a pas laissé pourrir la crise étudiante. Il n'a pas attendu des semaines avant de tenter de dénouer l'impasse. «Des mains tendues n'ont pas été saisies», a résumé notre poète de premier ministre...

La semaine dernière, M. Charest hésitait à négocier avec la CLASSE, une association étudiante qui ne partage pas «ses valeurs». Au même moment, par un curieux hasard, on apprenait que la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, avait participé à une activité de financement en compagnie d'un homme identifié à la mafia, en 2009.

Mais est-ce la faute de M. Charest si le Parti libéral met plus de soin à identifier ses adversaires qu'il en met à choisir ses amis?

Pour le reste, les journalistes ont tout inventé. Sinon, il faudrait admettre qu'il y a quelque chose de pourri au royaume du Québec.

Un exploit digne de celui de l'ancienne première ministre israélienne Golda Meir, lorsqu'elle avait entrepris de critiquer le bilan de Moïse. «Il nous a promenés 40 ans dans le désert, et il a réussi à nous conduire dans le seul endroit du Moyen-Orient où il n'y a pas de pétrole»...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer