Ville de Québec c. cols bleus: la revanche des «bons»

François Bourque
Le Soleil

(Québec) La Commission des relations du travail sert un sérieux avertissement à l'administration Labeaume sur sa conduite des relations de travail.

On a beau vouloir de nouvelles conventions collectives et jouer des bras avec ses employés sur la place publique, on ne peut pas faire n'importe quoi n'importe comment. Il y a des règles légales à respecter. La Ville ne l'a pas fait.

Le congédiement de 162 auxiliaires à quelques heures d'une assemblée générale des cols bleus était un «lock-out illégal», estime la Commission. Une décision sans nuances ni équivoque.

Ou bien l'administration Labeaume a été très mal conseillée par ses avocats ou ses ressources humaines, ou elle connaissait le risque et s'est essayée quand même. Ce qui devrait lui servir de leçon.

Le texte de la décision suggère que tous les prétextes plaidés par la Ville pour justifier le congédiement étaient fallacieux, pour ne pas dire mensongers:

Le manque de travail pour les auxiliaires, à une période de l'année où il est connu qu'il n'en manque jamais.

L'urgence de congédier, alors que le droit de grève ne pouvait s'exercer avant sept jours encore, ce qui laissait tout le temps voulu pour les préavis légaux.

Le caractère «non essentiel» des tâches des employés congédiés, sans avoir évalué les «préjudices» sur les services aux citoyens.

La préoccupation pour les services aux citoyens, sachant que le renvoi des auxiliaires avait pour conséquence de diminuer ces services.

La Commission a rejeté tout l'argumentaire de la Ville et conclu que le renvoi en catastrophe des auxiliaires était une «mesure de représailles».

Une stratégie de l'employeur pour «contraindre les employés à accepter la position de la Ville eu égard à la privatisation des services municipaux».

Mon analyse diverge ici de celle de la Commission. Je ne pense pas que la Ville a congédié les auxiliaires en pensant les faire plier.

Je pense au contraire que la Ville savait qu'elle pousserait les employés à un vote massif pour la grève, ce qui paraît toujours mal quand on jouit de bonnes conditions de travail.

Pour le reste, la stratégie du congédiement précipité aura été un gâchis total.

Sur le plan tactique, car elle aura pour effet de fouetter les cols bleus qui seront plus déterminés que jamais à se battre pour protéger leurs acquis.

Sur le plan monétaire, car la Ville devra payer 150 000$ et 200 000$ pour du travail qui n'a pas été fait. Sans parler des frais d'avocats qui grimperont encore si la Ville choisit d'interjeter appel.

Sur le plan de l'image publique. C'est peut-être là que ça paraît le plus mal. Une perte de crédibilité.

À l'avenir, on croira plus difficilement la Ville lorsqu'elle nous expliquera ses procédures de relations de travail.

Ou lorsqu'elle nous répétera son obsession de bien utiliser l'argent public après l'avoir vu flamber avec désinvolture une semaine de salaires d'employés auxiliaires.

Encore chanceux que la Commission des relations du travail n'ait pas pris un mois ou deux à rendre sa décision.

Le président du syndicat des cols bleus, Marc-André Dufour, a réagi avec retenue et civisme à la décision de jeudi, dont il se réjouit pour les familles concernées.

«Ça indique à quelque part qui sont les bons et qui sont les méchants dans le système», analyse-t-il.

Va pour l'épisode du congédiement des auxiliaires, mais le portrait risque d'être plus compliqué lorsque les parties retourneront à la table de négociations.

L'objectif de contrôler les taxes et d'offrir les meilleurs services au meilleur coût va se heurter parfois à des «acquis» de la convention et des régimes de retraite des employés.

Dans ce débat, il n'y aura ni bons ni méchants. Seulement la collision entre deux points de vue légitimes, mais difficiles à concilier.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer