Mémé en vedette sur YouTube?

(Québec) Nous vivons une époque formidable, mais un peu parano, où les caméras de surveillance se multiplient plus vite que des bactéries dans un pot de crevettes à la mayonnaise oublié sous un soleil de plomb.

Ici et là, on commence même à signaler des vols de caméras de surveillance. Ce qui signifie qu'il n'est sans doute plus très loin le moment où il faudra des caméras pour surveiller d'autres caméras.

Patience. Souvenez-vous du cas de l'entreprise de sécurité qui filmait ses employés en train de regarder les images en provenance de caméras de surveillance...

Au passage, je mentionne tout de même de l'échec cuisant d'un professeur de l'Université de New York qui a tenté de s'implanter une caméra de surveillance à l'arrière du crâne. Wafaa Bilal, qui rêvait de posséder une sorte de troisième oeil, pour enfin voir ce qui se passait derrière son dos, a dû interrompre son projet, au début de l'année. Malgré un traitement aux antibiotiques, son corps a rejeté l'un des éléments servant à retenir la caméra.

Il n'est jamais facile de se réinventer, a expliqué le professeur. Pour reprendre l'expression consacrée : «On ne sait pas qui a découvert l'eau, mais il est probable qu'il ne s'agissait pas d'un poisson.»

Mais voilà qu'au Québec, une garderie filmera bientôt tout ce qui se passe à l'intérieur de ses murs. Grâce à un code d'accès Internet, les parents de la garderie Excelsioris, à Gatineau, pourront ainsi regarder leur marmot, en direct, durant toute la journée.

Je sais. Certains esprits chagrins se demanderont pourquoi des parents qui ont le temps de surveiller leur marmaille toute la journée doivent confier leurs enfants à la garderie.

Peu importe. Car l'apparition des caméras a soulevé beaucoup d'inquiétude, et pas seulement chez les employés de la garderie. Comment s'assurer que les images du troisième changement de couche de la petite Maude ne se retrouveront pas à la grandeur du Web?

«Il y a des enfants en apprentissage de la propreté. À n'importe quel moment, un enfant peut sortir des toilettes sans son pantalon. Le danger de diffuser des images d'un enfant nu sur Internet est bien réel», a expliqué le directeur général de l'Association des garderies privées.

Qu'on se le dise. Au Québec, on ne rigole pas avec la dignité des bambins! Je me remémore même quelques blagues de parents indignes, qui ne passeraient plus du tout.

Tenez. Au hasard. Vous souvenez-vous de celle-là?

«Un jour, je me suis fait kidnapper, racontait un humoriste. Mes ravisseurs ont expédié un doigt à mon père, avec la demande de rançon. Mon père leur a répondu qu'il voulait plus de preuves...»

J'ai l'air de me moquer, ou de prendre les choses à la légère, mais c'est seulement pour faire ressortir notre inquiétude très sélective...

Car au moment même où l'on s'indigne de l'apparition de caméras dans une garderie, le quotidien Le Droit révèle qu'au moins une résidence pour personnes âgées s'est munie du même système de surveillance. Depuis un an. Dans l'indifférence générale.

Grâce à une trentaine de caméras, les parents peuvent surveiller les pensionnaires de la résidence en direct. Vingt-quatre heures sur 24. Sept jours sur sept. Seules les chambres échappent à l'oeil indiscret des caméras.

Apparemment, bon nombre de personnes âgées ne savent même pas qu'elles sont filmées! Personne n'a songé à leur demander une autorisation! Personne ne redoute qu'une séquence dégueulasse ou ridicule ne se retrouve sur YouTube!

Commentaire de la soeur d'une pensionnaire, qui espionne parfois sa frangine à distance : «Ma soeur ne sait pas et on ne doit pas lui dire. Ça la choquerait beaucoup. Elle est habituée à son indépendance.»

Qui sait? Peut-être que madame n'apprécierait pas de savoir que des gens peuvent la regarder en train de mastiquer, avec le manger mou qui lui coule sur les joues? Ou en train de réclamer qu'on lui change sa couche?

«Je n'ai jamais eu de chance, avait résumé l'écrivain britannique John Boynton Priestley. Quand j'étais jeune, on ne respectait pas la jeunesse. Et maintenant que je suis vieux, on ne respecte plus les gens âgés.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer