Des politiciens aveugles

En réaction au texte «L'îlot Charlevoix à la Ville pour 1 M$», paru le 31... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En réaction au texte «L'îlot Charlevoix à la Ville pour 1 M$», paru le 31 août

Annie Morin nous apprenait que l'îlot Charlevoix, près de l'Hôtel-Dieu de Québec, a été vendu à la Ville de Québec par le gouvernement provincial pour la somme de 1 million $. Ce terrain avait été laissé vacant par la démolition des édifices qui s'y trouvaient, en prévision de l'agrandissement éventuel de cet hôpital. Ce dégagement a permis la mise en valeur d'une perspective unique, laissant voir une partie du vieil hôpital et de sa petite chapelle. Une véritable carte postale. J'avais déjà souligné dans cette rubrique après la disparition des édifices toute la beauté de ce site. La photo accompagnant l'article l'illustre bien.

J'ai eu beau lire et relire l'article en question, aucune mention d'une seule petite possibilité d'y faire un espace vert. Seul un édifice est envisagé aux yeux de tous les politiciens présents lors de l'annonce de cette transaction à l'hôtel de ville de Québec, ou mentionnés.

Allez déambuler dans la côte du Palais, regardez et imaginez un espace vert, un petit parc, mettant en valeur ce site unique ainsi dévoilé. Pourrait naître place de la Chapelle. Faut-il rappeler que ce site se trouve au coeur des vieux murs, au coeur d'un secteur classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Un peu de vision de votre part serait la bienvenue.

Richard Gagné, Sainte-Pétronille

***

La mairesse à la plage

Elle ne laissait personne indifférent. Son franc parler était devenu, avec ses années de vie politique municipale, ses lettres de noblesse. Son décès subit le 24 août 2007 a créé un choc brutal dans tout le Québec.

Dix ans plus tard, ses proches réclament que sa mémoire soit honorée comme elle le mérite après avoir dirigé d'une main de fer les destinées de l'ancienne ville de Sainte-Foy entre 1985 et 2001, avant d'être élue à la mairie de la nouvelle grande ville de Québec en 2005.

Parmi ses nombreuses réalisations, Andrée Boucher n'a jamais lâché dans ses efforts pour contribuer à l'ouverture du parc de la Plage-Jacques-Cartier, incontestablement son legs le plus remarquable.

Il serait donc tout à fait approprié que cet espace récréatif soit baptisé du nom d'Andrée-Boucher, une marque de reconnaissance tout à fait légitime!

Henri Marineau, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer