Ma carrière avec Coderre

Après avoir porté les couleurs de Vision Montréal et de Coalition Montréal, la... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir porté les couleurs de Vision Montréal et de Coalition Montréal, la conseillère du district de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension à Montréal, Elsie Lefebvre, a décidé de rejoindre l'Équipe Denis Coderre pour l'élection du 5 novembre.

Plus rien ne m'étonne dans cette ville. Une ancienne péquiste qui fait équipe avec un fédéraliste allergique aux souverainistes; un multiculturaliste allergique même aux libéraux de Philippe Couillard, qui veulent appliquer, comme il se doit, leur future loi sur la neutralité religieuse sur tout le territoire du Québec, incluant donc Montréal. Denis Coderre, l'ami de Jean Chrétien, de Stéphane Dion, de Justin Trudeau et de plusieurs acteurs du scandale des commandites.

Ce vire-capotage n'est pas une première, car un autre ancien de Vision Montréal et de Coalition Montréal, Réal Ménard, le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, un ancien bloquiste souverainiste, a aussi rejoint l'équipe du maire au printemps. Sans oublier les progressistes que sont Richard Bergeron et Lorraine Pagé, qui ont aussi décidé de troquer leurs principes. Mais ce qui m'a le plus étonné, c'est que le petit-fils du géant Jacques Parizeau, Hadrien Parizeau, un jeune péquiste plein d'avenir, vient de faire pareil. Décidément, la carrière avant tout.

Sylvio Le Blanc, Québec

***

«Je suis le boss»

Céline Dion nous donne toute une leçon de vie. Pendant plus de 30 ans, Céline a accepté de suivre les directives de René Angelil et de bien d'autres, apprenant tous les rudiments de la discipline via les méandres de la routine dans l'ombre et le silence. Elle est devenue une personnalité internationale. Son évolution l'a conduite aux portes d'un immense essor personnel. C'est en écoutant et obéissant, aux dépens de ses propres désirs, qu'elle a développé des forces si grandes qu'aujourd'hui elle peut proclamer : «Je suis libre», signifiant qu'elle maîtrise sa vie et peut voler de ses propres ailes. «Je suis le boss» n'est pas qu'une simple boutade. Rares sont celles et ceux qui peuvent dire «Je suis libre».

Jacques Genest, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer