Une occasion ratée par le RTC

La semaine dernière se tenait un événement fantastique, la venue dans le port... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La semaine dernière se tenait un événement fantastique, la venue dans le port de Québec de magnifiques voiliers.

Pour l'occasion, votre administration a pris la décision d'interdire la circulation automobile dans ce secteur, et c'était une très bonne décision. Vous avez avisé le public de la situation avec de la publicité dans les médias régionaux en invitant la population à prendre le transport en commun. Même en entrevue, le jeudi 20 juillet, vous avez assuré la population que les responsables ajouteraient des autobus. Si vous l'avez affirmé, c'est parce que le problème était criant. Le maire d'une ville comme Québec ne s'ingère pas dans les problèmes de conciergerie.

Pourtant, samedi, quand j'ai voulu prendre le bus, soit le 800, sur le chemin de la Canardière, quatre autobus bien remplis me sont passés au visage sans s'arrêter. Je n'ai pas remarqué d'ajout d'autobus par rapport au temps normal. Moi je n'allais qu'aux voiliers, donc je n'étais pas pressé, mais il y avait à mon arrêt quelques personnes qui prenaient l'autobus pour aller travailler. Inutile de dire leur état d'esprit. 

Résultat : j'ai trouvé un autre moyen pour me rendre au Vieux-Port, avec plus de frais. Des travailleurs sont arrivés en retard, entraînant un manque à gagner et peut-être des réprimandes de leurs employeurs. Je pense que ces occasions sont des rendez-vous manqués, en fait vous nous avez posé un lapin. 

Depuis longtemps, vous incitez vos citoyens à prendre le transport en commun, mais il n'est pas au rendez-vous. Ce serait une belle occasion pour les convaincre d'adopter ce service. Pire encore, quand on appelle pour prendre des nouvelles et se plaindre du service, on nous répond qu'on est au courant du problème, mais on n'a pas encore de solution.

En conclusion, c'était un très bel événement, mais il y a encore une fois eu un problème de transport. On nous a envoyé un faire-part, mais la mariée ne s'est pas présentée.

Martin Pelletier, Québec

***

La piste ou le trottoir?

Pour régler le problème de piste cyclable controversée de la rue Dalhousie, je suggère de supprimer le trottoir de ce côté de la rue. Il y en a un de l'autre côté et aussi on peut aller marcher sur les quais.

Nicole Vaillancourt, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer