Le C. difficile, un tabou

Le Clostridium difficile demeure un ennemi de taille dans les hôpitaux. Cette... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Clostridium difficile demeure un ennemi de taille dans les hôpitaux. Cette bactérie, toujours présente, continue de faire trop de victimes chez les patients. Chaque année nous apporte un lot d'éclosions.

Bien sûr, les administrateurs atténueront son importance, on parlera à mots couverts d'une certaine bactérie presque incontrôlable. On ne veut surtout pas ébruiter la chose. Trop souvent, les cadres supérieurs des hôpitaux développeront une certaine apathie envers le C. difficile, presque de l'indifférence. Cette réalité est troublante, car après tout, les soins hospitaliers doivent soigner et apporter un réconfort, pas détruire une vie chargée d'espoir.

Michel Beaumont, Québec

***

Pourquoi accepter un tel rôle?

Titulaire d'un baccalauréat international du United World College of the Atlantic, au pays de Galles, au Royaume-Uni, d'un baccalauréat en génie électrique de l'Université McGill et d'une maîtrise en sciences appliquées (génie informatique) de l'Université de Toronto, détentrice d'une licence de pilote professionnel avec qualification sur hydravion, parfaitement bilingue en plus de converser en espagnol, en italien, en russe et en allemand, pianiste qui s'est notamment produite avec l'Orchestre symphonique de Montréal, le Piacere Vocale de Bâle, en Suisse, et avec le Tafelmusik Baroque Orchestra Choir à Toronto. Telles sont, en bref, les qualifications qui ornent le curriculum vitae de Julie Payette qui deviendra la 29e gouverneure générale du Canada.

Or, comment une Québécoise aussi intelligente, issue du monde scientifique, détentrice de diplômes en génie électrique et informatique, la deuxième Canadienne à voyager dans l'espace et la première à visiter la Station spatiale internationale et à y travailler, peut-elle accepter un poste somme toute symbolique, à savoir représentante de la reine au Canada?

J'avoue que je n'arrive pas à répondre à une telle question. Pourtant, à 53 ans, avec un CV aussi bien garni, Julie Payette aurait pu se trouver un poste important dans une foule de sphères d'activités et jouer un rôle majeur dans la société. J'espère sincèrement qu'elle saura apporter une réponse à ma question... Pour l'instant, je demeure pour le moins perplexe et déçu! 

Henri Marineau, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer