Tellement ridicule

C'est Vladimir qui parle, «Trump m'a posé beaucoup de questions et il a été... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est Vladimir qui parle, «Trump m'a posé beaucoup de questions et il a été satisfait de mes réponses, non la Russie n'est pas intervenue dans les élections américaines». Puis Donald plus tard, «je lui ai parlé, posé beaucoup de questions et il a répondu, il est temps qu'on passe à autre chose».

Ni Vladimir ni Donald ne sont idiots, nous le sommes. En tout cas ils nous prennent pour des caves, riens de moins. Imaginez, deux voleurs qui se parlent, «as-tu volé», «non, et toi», «jamais de la vie». Vladimir et Donald sont de connivence et à l'origine de tout ça, ils ont consenti, organisé et coordonné l'intervention russe dans les élections américaines, mais évidemment qu'ils ne vont jamais l'avouer, ils sont de mèche. Vladimir a aidé l'autre à remporter la présidence et Donald doit maintenant lui retourner l'ascenseur. Bienvenue dans le nouveau monde du mensonge, des agendas cachés et pour résumer en un mot, de la «tromperie»! Et pendant que nos deux complices nous prennent pour des imbéciles, le FBI, la CIA, et toutes les agences de renseignements américaines confirment l'intervention russe, ils ont des preuves irréfutables et la seule question est maintenant, est-ce que ça va un jour sortir? On verra bien. 

Gilles Desharnais, Saint-Jean-Port-Joli

***

Les pantalons-cravates du G20

J'ai bien vu la photo de famille du Sommet G20 et en suis restée songeuse. Dans cette mer de pantalons-cravates, j'ai pu reconnaître deux filles sur les quatre courageuses participantes. Et on se demande pourquoi il y a encore et toujours des guerres. Alors que tout ce beau monde se consulte à nos dépends, nos fils et parfois nos filles vont guerroyer à leur commande. Et je te tue et tu me tues à trois ou quatre kilomètres, du haut du ciel ou dans les eaux, à défoncer des villes entières et leur population, vas-y mon gars, soit un héros et on te décorera à titre posthume. 

Si on changeait la donne? Remplacer les pantalons-cravates et gros égos par hauts-talons et coeurs chauds, peut-être sauverait-on la planète puisqu'aucune mère ne veut voir mourir ses enfants pour satisfaire à son orgueil. Peut-être y aurait-il un peu d'espoir pour l'avenir de notre descendance? En attendant, si on mettait tout ce beau monde en quarantaine sur une île déserte - s'il en reste une- tant qu'ils n'auront trouvé le chemin de la paix?

Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer