Mauvais mots et mauvais moment

Une dame se fait frapper mortellement par une auto en traversant la rue. Le... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une dame se fait frapper mortellement par une auto en traversant la rue. Le coroner, dont le travail est d'examiner minutieusement toutes les circonstances de l'événement, déclare : «Elle était au mauvais endroit au mauvais moment». Une formule simpliste. Et fausse la plupart du temps.

La femme a traversé au passage piétonnier : c'était le bon endroit. Si elle avait droit de passage, c'était aussi le bon moment. N'est-ce pas plutôt le conducteur qui était au mauvais endroit au mauvais moment? 

En accolant cette expression à la victime, on crée une impression de faute de sa part ou, du moins, l'idée qu'elle a été frappée par... la malchance! Cette déclaration ahurissante du coroner est blessante pour les proches de cette femme. Et déroutante pour tous ceux qui utilisent les passages piétonniers : où serait donc le bon endroit pour traverser une rue?

Hélène Marquis, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer