Comment ne pas craindre le terrorisme?

Depuis quelques années, il ne se passe pas une semaine sans que l'on nous... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis quelques années, il ne se passe pas une semaine sans que l'on nous apprenne qu'un autre attentat terroriste s'est produit. Aux États-Unis, en France, en Angleterre, au Canada et même au Québec.

Chaque fois, on voit défiler de nombreuses personnes apportant des fleurs, essayant de réconforter les leurs. Les chefs d'État, dans leurs discours, dénoncent ces actes barbares qui tuent de nombreux innocents. 

Ils invitent unanimement le peuple à ne pas baisser les bras, à ne pas se priver de sortir, disant qu'il ne faut pas montrer aux terroristes qu'ils ont réussi à nous intimider. Pourtant, force est d'admettre que ces nombreuses attaques ne peuvent nous laisser indifférents. Même en étant conscient de toutes les mesures de sécurité mises en place, nul ne peut négliger la possibilité d'être à son tour victime de tels actes. 

Pensons aux mesures de plus en plus serrées prises lors de la récente fête du Canada, de même qu'à celles qu'entendent prendre les responsables du prochain Festival d'été de Québec. 

Certes, les autorités n'ont pas le choix, mais reconnaissons que ce sont malheureusement les usagers réguliers qui en feront les frais.

Michel Giroux, Québec

***

La cruauté envers les animaux, une banalité

Tout le monde s'insurge, à juste titre, contre le sort de ce pauvre chien mangé par les vers. Et tout ce beau monde, oui, mange de la viande! 

Quand on finance allègrement une des industries les plus cruelles qui soient, peut-on vilipender d'autres tortionnaires des animaux? 

D'autant plus qu'il est possible, et même sain, de «se nourrir sans faire souffrir».

Selon la FAO, il se consomme presque 10,000 kilos de viande chaque seconde dans le monde, soit 311,8 millions de tonnes pour l'année 2014. 

Où est la logique? Où est le coeur?

Mieux encore, ou pire, cette industrie carnée est responsable d'à peu près la moitié des émissions de gaz à effet de serre. Sans compter qu'elle engendre plusieurs maladies mortelles chez l'humain.

Où est la conscience? 

Lorraine Paquet, Québec

***

Négligence médicale

Une patiente de l'Hôpital Notre-Dame du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) aux prises avec un cancer des ovaires a subi une hystérectomie le 14 mars dernier. Après plusieurs semaines de maux de ventre, nausée, prise d'anti-inflammatoire et plusieurs traitements de cortisone, elle se rend à l'urgence. À la suite d'un examen par scanneur le médecin et les radiologistes découvrent la présence d'une lame de 30 cm dans l'abdomen.

Comme c'est souvent le cas lors d'erreur médicale, il n'y a aucun responsable et on nous sort des statistiques pour dire que c'est pas si pire. Le directeur des affaires médicales et universitaires au CHUM a déclaré que ça reste quelque chose d'exceptionnel. Le ministre québécois de la Santé Gaétan Barrette déclare pour sa part que l'erreur est humaine et qu'il n'y aura jamais zéro erreur.

Monsieur le ministre, ce n'est pas un mauvais diagnostic et une surmédication mais bien une négligence qui aurait pu coûter la vie. On sait que même en connaissant les droits des patients et les lois qui régissent ces mêmes droits au Québec, une poursuite contre un médecin ou un hôpital du Québec ne donne rien.

Des mois de souffrances inutiles que l'on aurait pu éviter en faisant de routine une radiographie postopératoire. Ce genre d'incident est rare, mais le Québec serait la pire province du Canada à ce chapitre.

Jocelyn Boily, Québec 




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer