Le deuil avant l'oubli

Manchester. Un attentat revendiqué par le groupe armé État islamique. Une... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Manchester. Un attentat revendiqué par le groupe armé État islamique. Une vingtaine de morts. Une cinquantaine de blessés. Des gens apeurés. Du sang. Des policiers qui sont ou font semblant d'être en contrôle.

Une fois encore, on verra des gens allumer des bougies sur le lieu de la tragédie. Certains apporteront des toutous, surtout que la foule était en grande partie composée d'adolescents. D'autres glisseront entre les bouquets de fleurs de petits mots d'affection à l'endroit des victimes. Quelques minutes de silence seront observées un peu partout sur la planète.

Vers le Royaume-Uni, seront dirigés des messages de chefs d'État condamnant cet acte terroriste et assurant les Anglais de leur soutien. La Grande-Bretagne, scène d'horreur, recevra sans doute plus d'attention que des pays tels l'Irak, la Syrie ou le Nigéria.

Theresa May et Élisabeth II prononceront des discours, ponctués de quelques larmes. Puis on va oublier, jusqu'au moment où cela va recommencer, là ou ailleurs... 

Que faire? Même James Bond aurait été perplexe...

Martine Lacroix, Montréal

***

Le scrutin d'abord

Décidément, Jean-Pierre Charbonneau file un mauvais coton. Se disant «trompé» par Trudeau l'automne dernier au sujet de la réforme électorale fédérale, il se sent maintenant «trahi» par la  non-convergence des partis en vue de déloger le Parti libéral du Québec lors des élections de 2018.

À la lumière de décennies de tromperies et de trahisons de la part des politiciens de tous les partis une fois au pouvoir, l'appel de M. Charbonneau envers «la souveraineté d'abord et on verra ensuite pour la réforme du mode de scrutin» n'est plus défendable. 

Il est impératif que le Mouvement pour une démocratie nouvelle (MDN) se distancie rapidement des démonstrations théâtrales de sa trop visible éminence grise et, surtout, de la confusion habilement montée entre, d'une part, une réforme du mode de scrutin et, d'autre part, un pacte électoral. 

On ne peut que souhaiter que le MDN, qui se prétend un organisme citoyen et non partisan, assume pleinement cette identité, en toute indépendance, afin de soustraire le débat sur la réforme du mode de scrutin à l'influence des intérêts politiques partisans, même affublés de l'étiquette «trans partisans», et de le remettre entre les mains de ses membres, d'abord et avant tout citoyens.

Line Bonneau, Montréal

***

Radio-Canada sensationnaliste

La télé de Radio-Canada est en train de devenir aussi sensationnaliste que les autres chaînes. Hier, tout le Téléjournal de fin de soirée a porté sur les attentats de Manchester, en Angleterre. Une heure durant! Les mêmes images informes repassant en boucle. Les mêmes interrogations reformulées autrement. Les mêmes commentaires parcellaires répétés sans fin. Nous saurons, oui, qu'Ariana Grande est la pop star des adolescentes.

Je me disais : Comme ils ne savent pas grand-chose, ils remettront ça à plus tard, après les autres informations. Mais non! Il n'y a rien eu d'autres. Que l'attentat de Manchester! «Mardi!» (maudit) comme aurait dit ma mère.

Sylvio Le Blanc, Montréal




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer