Les Ursulines, sans mélancolie

Le départ des Ursulines du Vieux-Québec, dont on souligne la longévité... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le départ des Ursulines du Vieux-Québec, dont on souligne la longévité historique, nous invite à réfléchir sur cette réalité incontournable de finitude qui nous habite tous. D'autres communautés marquées par l'âge sont en mode de gestion de la décroissance. Ces femmes et ces hommes de prière abordent cette transition avec sagesse. Leur propos reflète une préparation de longue haleine, on le constate. C'est une ouverture sereine sur un avenir dont le sens est accessible par cet apprentissage à vivre en recherchant l'essentiel, semble-t-il...

On peut se demander quelle est la recette? Les Ursulines, établies depuis longtemps ici, dont la présence semblait résister à l'usure des siècles, décident de tourner la page, d'écouter la voix du départ. Une décision réfléchie, éclairée. Nous en sommes les témoins un peu bouleversés, par cet exemple qui porte à réfléchir sur la mouvance des êtres et des choses et d'en saisir toute la portée. Une leçon d'être authentique avec sa limite. Jouer son rôle, mais être prêt à partir sans mélancolie ou morbidité. Le départ des Ursulines illustre cette dimension humaine.

Douglas Beauchamp, Québec

***

Une bouffée d'air frais

J'étais très récemment en France. Diable que j'ai trouvé les Français moroses et découragés! Et que de jeunes Français rencontrés souhaitent immigrer au Québec. Pour eux, leur pays n'a pas d'avenir. Il est bien vrai qu'il y a beaucoup de monde en France, avec un chômage endémique et une bureaucratie pas mal plus compliquée que la nôtre. 

L'élection du jeune président Macron amènera une bouffée d'air frais dans un pays qui en a grandement besoin. Il importe au plus haut point que celui-ci redonne confiance aux Français. S'il y réussit, ce sera un grand pas dans la bonne voie. Et les réformes toujours reportées, mais nécessaires, devraient suivre. 

Oui! La France doit absolument sortir de sa morosité! Elle mérite mieux que ce qu'elle est maintenant. Elle demeure un pays si beau. Mais je crois bien que pour un certain temps encore, bien des jeunes Français lorgneront la terre des cousins d'Amérique. Ce qui devrait être un plus pour le Québec.

Michel Lebel, Entrelacs




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer