L'épouvantail de la dette

Tout budget gouvernemental reçoit automatiquement des critiques venant de... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout budget gouvernemental reçoit automatiquement des critiques venant de l'opposition et des médias. Un des points sensibles est toujours la dette. Quand on parle d'une dette en centaines de milliards $ ou de service de la dette en dizaines de milliards $, ça donne des frissons.

Le budget fédéral 2017 n'a pas fait exception, surtout avec une perspective de dette en forte croissance pour plusieurs années encore. Par contre, on a généralement évité de souligner que la dette canadienne actuelle est très basse relativement au PIB et en comparaison avec les autres pays industrialisés. Dans un contexte de PIB croissant, les forts déficits prévus à moyen terme ne devraient même pas affecter négativement ce ratio.

On ramène trop souvent les déficits et les dettes qui en résultent à une gestion budgétaire familiale où les intérêts sur des dettes relevant d'une trop grande consommation provoquent un appauvrissement du ménage. Mais un ménage qui dépense ne reçoit aucune retombée en taxes et impôts pour avoir stimulé l'économie contrairement à un gouvernement.

Un gouvernement ne fait pas que dépenser. Il investit dans des infrastructures ou dans un système qui permet de mieux servir sa population et de favoriser le développement économique.

Le gouvernement du Canada peut emprunter à court terme en bas du taux d'inflation, ce qui veut dire que c'est le prêteur qui lui donne de l'argent au lieu de l'inverse. Même sur 30 ans, c'est à peine s'il consent actuellement 2,5 % de rendement.

Vous pensez qu'une hausse des taux soudaine le placera dans une situation difficile? Avec des prêteurs qui ont gelé leur rendement à long terme? Et puis des taux élevés s'accompagnent d'inflation élevée, ce qui diminue la valeur de la dette. Avec la bonne santé financière du Canada, non seulement sa dette n'est pas critique, mais il serait probablement néfaste qu'il se prive de ces fonds et qu'il planche sur l'austérité et sur la coupure de services à la population.

Jeannot Vachon, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer