Loi cruelle et inhumaine

M. Trudeau, votre gouvernement doit cesser d'être sans-coeur, cruel et... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

M. Trudeau, votre gouvernement doit cesser d'être sans-coeur, cruel et inhumain. Votre Loi C-14 sur l'aide médicale à mourir exclut les grands souffrants qui se disent à la fin de leur vie.

Pourtant, le jugement unanime de la Cour suprême du Canada (CSC) du 6 février 2015 leur donne ce droit à l'aide d'un médecin pour terminer leur vie. Aussi, clairement, la CSC affirme que le droit à la vie n'inclut plus le droit à vivre à tout prix.

Combien de meurtres par compassion, de suicides, d'aides au suicide, de privation de nourriture, de liquide et de médicaments, d'allers mourir en Suisse par suicide assisté loin de ses proches vous faut-il pour demander à la CSC son avis sur C-14 qui exclut les grands souffrants? Combien de fins de vie dramatiques vous faut-il devant le Parlement pour agir avec compassion et avec solidarité avec les grands souffrants rendus au bout de leur vie?  

Dès maintenant, demandez cet avis à la CSC. 

Yvon Bureau, consultant bénévole pour un mourir digne et libre, Québec

***

Lutte de pouvoir

En pleine grève de ses avocats et notaires, le gouvernement du Québec ouvre un poste de juriste et reçoit 1900 CV. Les conditions ne doivent pas être si mauvaises que ça.

Délaissant leur mission première qui consiste à réglementer leurs professions et à protéger le public, la Chambre des notaires et le Barreau s'invitent dans le débat et appuient les juristes. Au fil des années, les cours de justice rendent des décisions qui restreignent la marge de manoeuvre des élus et tracent la voie à un régime dit impartial d'arbitrage obligatoire s'appliquant aux juges, procureurs de la Couronne et juristes qui oeuvrent pour l'État. Je crains fort qu'à la longue, les intérêts corporatistes des hommes de loi finissent par triompher.

L'arbitrage, on a vu ce que ça donne dans les municipalités. Les comités de rémunération dits indépendants, on a vu ce que ça donne dans les grandes entreprises : les salaires des hauts dirigeants ont explosé. Mais les membres de la confrérie juridique sont reconnus pour ne pas lâcher facilement le morceau.

Serge Parent, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer