Année de décisions

Il faut que l'année 2017 en soit une de consultation afin que les élus prennent... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faut que l'année 2017 en soit une de consultation afin que les élus prennent les bonnes décisions à l'avantage des citoyens. Avec une année d'élection municipale, il faudra nous prendre en main et dire à nos politiciens que notre capacité de payer a atteint son maximum. Nous aurons le choix d'élire une équipe majoritaire ou de nous donner une opposition forte afin de confronter le maire sur ses décisions.

Il faudra garder, protéger, améliorer nos acquis, dire non au gaspillage et à la démolition de notre patrimoine. Finis les reculs à la Clotaire Rapaille, au Forum des cultures et au coffre-fort virtuel qui ont englouti des millions de dollars. Fini le gaspillage dans des constructions inutiles qui coûtent cher et ne servent qu'à une petite élite. On doit avoir une voix au chapitre. Il faut que la population s'implique davantage, se fasse une idée et réagisse aux mauvais choix. Il faut que cette nouvelle année soit celle de nos générations qui nous transportera dans une ère nouvelle, celle de la répartition de la richesse, d'un développement économique rentable pour les citoyens.  

Il faut donner de bons services aux citoyens au lieu d'avoir la tête dans les nuages et d'imaginer des projets incongrus.

Jocelyn Boily, Québec

***

Que signifie «bonne année»?

Dans ce grand mouvement festif s'exprimant de bien des façons, une dominante : de l'espoir. Accolades, générosité, élixirs, plats plantureux, abus presque des rituels convergeant vers un objectif de changement difficile à cerner. Une intuition profonde que c'est possible de faire mieux. Par l'humour, la rétrospective, les souhaits officiels, les résolutions, on a envie d'aborder 2017 en changeant... Le religieux, le profane, le politique, etc. sont-ils enfin branchés sur un projet prometteur? 

Bonne année implicitement ou explicitement dans un décor déroutant, contradictoire, de trêve. C'est comme le rendez-vous du loup et de l'agneau qui étonne et souligne un instant de partage temporaire... Un temps d'arrêt intense à saisir sur-le-champ pour se découvrir avec étonnement et prendre conscience que le jeu de la vie nous impose des valeurs discutables... «Bonne année» qui dépasse la formule et suscite, peut-être, un beau malaise, une gêne parce qu'elle vient nous chercher à l'intérieur avec bien des résonances. C'est presque le réveil d'une conscience profonde qui nous habite tous. Une voix vraie qui dépasse tous les camouflages... 

«Bonne année», enfin, après tant de tentatives ratées...

Douglas Beauchamp, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer