Apprendre le tiraillage?

Dans l'édition du 30 décembre, le chroniqueur Patrick Duquette

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans l'édition du 30 décembre, le chroniqueur Patrick Duquette prenait position pour le «tiraillage».

L'auteur s'appuie sur son «vécu» et sur une étude universitaire. Je suis de la génération qui a aussi un vécu du tiraillage, tant familial (famille de cinq gars) que scolaire (les profs ne sortaient pas à la récré pour «arbitrer» nos activités). Mais l'auteur fait un oubli qui me semble primordial. En 2017, il est rare qu'un enfant ait un frère ou une soeur d'un âge qui lui permette de se tirailler à forces quasi égales, en raison du grand nombre de familles avec un enfant unique ou des naissances espacées. De sorte que l'argumentaire sur l'idée de mesurer sa force comme leçon de vie, aussi vrai soit-il, perd de sa pertinence ici. 

Les enfants ne se tiraillent plus à la maison. La seule violence à laquelle ils sont exposés est souvent la violence virtuelle sur un écran. Cette violence, qui ne demande aucun effort physique, est ainsi sans fatigue. C'est donc une violence qui peut durer longtemps, elle n'a pas de contrainte de temps. Elle est physiquement irréelle.

Cette violence aussi n'est pas vécue ou ressentie par l'enfant (une bonne «bine» sur une épaule me permettait de mesurer le respect que je devais avoir envers le grand gars qui avait doublé sa 5e année). Cette violence, parce qu'elle n'est pas ressentie, n'est pas mesurée pour mener à une «leçon de vie», comme l'écrit le chroniqueur. Le dosage critique entre le «trop» et le «pas assez» n'y est pas. Le bienfait moral et éducatif du tiraillage est alors absent.

Le tiraillage à la maternelle, pour en arriver à produire des bienfaits souhaités, devra-t-il être enseigné?

Les garderies devront-elles alors augmenter leurs couvertures d'assurance pour se protéger contre d'éventuelles poursuites pour négligence?

Pierre Gendron, Québec

***

Nouveaux boucs émissaires

En 1944, alors que les chambres à gaz déciment six millions de juifs en Europe, la synagogue de Québec est attaquée à coups de cocktails Molotov la veille de son ouverture.

En 2016, alors que la guerre décime des millions de personnes en Syrie, une mosquée est incendiée avant son ouverture à Sept-Îles.

Qu'est-ce qui a changé entre 1944 et 2016? Les boucs émissaires sont maintenant musulmans. Dans les deux cas, la même haine.

Faisons mieux que nos ancêtres. Soyons à la hauteur de ce que ce siècle réclame de l'humain. Il faut être solidaires de toutes les victimes de racisme et de l'extrême droite, peu importe leur religion ou leur provenance.

François G. Couillard, Québec

***

De la poudre aux yeux

Après le désistement d'un chirurgien à l'hôpital de Matane, le ministre Barrette dit: «Le vrai problème, c'est qu'un individu s'est engagé et il n'a pas respecté son engagement.» Belle analyse d'un ministre qui démontre encore une fois son incapacité à prendre un peu de recul lorsqu'il est confronté à l'incurie des gestionnaires de ce ministère. En effet, plus loin dans l'article, il est précisé que «l'hôpital de Matane a laissé partir ses deux chirurgiens en vacances du 19 décembre au 3 janvier»!

On peut en déduire que ce n'est pas l'hôpital, mais bien un gestionnaire qui a pris cette décision... Et qu'en est-il de l'imputabilité de cette personne?

Comment se fait-il que le «ministre» ne lui demande pas de rendre des comptes? Alors qu'il y a déjà des spécialistes à cet hôpital et que le gestionnaire n'a qu'à prendre une décision de gestion (ce qu'il semble incapable de faire pour ne pas déplaire à ses deux amis), ce sera plutôt aux contribuables, par le biais d'une modification à la loi 10, de financer les coûts de déplacement d'un spécialiste - à grands frais -, et ce, avec la complicité de l'opposition. 

M. Barrette veut-il vraiment réduire les coûts et changer la culture de ce ministère ou juste jeter de la poudre aux yeux du peuple?

Michel Gagnon, Lévis

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer