Micro quoi?

L'Office québécois de la langue française a créé un Grand dictionnaire... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Office québécois de la langue française a créé un Grand dictionnaire terminologique très utile, mais les termes qu'il forge pour se substituer à ceux que les anglophones n'arrêtent pas d'inventer me rendent parfois perplexe. Ainsi, les noms communs privilégiés pour se substituer à Tweet sont-ils «gazouillis», «message», «microbillet», «micromessage», «microtexte» et «minimessage» (trop, c'est comme pas assez).

Or, le verbe privilégié pour se substituer à tweeter et à twitter est «microbloguer». La création «microtexter» m'aurait paru beaucoup plus sensée. Ainsi, il y aurait eu une parenté entre «microtexte» et «microtexter», comme il y en a une entre «clavardage» et «clavarder». Et comme le verbe texter existe, il aurait été logique de pouvoir le faire précéder du préfixe «micro». J'ai peur que «microbloguer» finisse comme «gaminet».

Sylvio Le Blanc, Montréal

***

Éducation financière essentielle

Contrairement à l'affirmation de Martine B. Côté, il me semble évident que ce sont les citoyens qui ne connaissent rien à la finance qui font le jeu des banquiers. Ce sont ces citoyens qui ne savent même pas se faire un budget et qui se trouvent vite endettés. Ce sont ces citoyens qui font de mauvais achats et ne savent pas s'en sortir. Il est grand temps de donner à nos enfants des outils essentiels pour mieux se gérer et faire baisser le taux d'endettement effarant des citoyens. Quand ils sauront mieux se gérer, les citoyens seront aussi plus critiques, avec des arguments qui vont au-delà des préjugés idéologiques et des clichés des bien-pensants. 

André Michaud, Québec

***

Les «pauvres» ne sont pas une marchandise

En lisant l'article de Gilles Simard, pair aidant en santé mentale à Québec, l'idée m'est venue que nous devrions changer la formule certainement sincère et charitable des repas des Fêtes en groupe au restaurant, mais selon moi bien humiliante pour les personnes qui sont dans une situation précaire.

Aussi, j'ai pensé qu'à l'avenir, à diverses occasions spéciales de l'année, on pourrait donner des billets d'autobus accompagnés d'une carte d'invitation pour un repas festif dans un restaurant ciblé. Ainsi, chacun irait dans l'anonymat, la joie au coeur, se donnant l'impression d'être comme monsieur et madame Tout-le-monde. En espérant que la suggestion puisse trouver une oreille attentive. Joyeux Noël et heureuse année!

Gisèle Drouin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer