Pour un cours d'éducation à la citoyenneté au secondaire

Ainsi donc, l'éducation financière sera prochainement enseignée à l'école... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ainsi donc, l'éducation financière sera prochainement enseignée à l'école secondaire. Pas l'économie, cette science humaine et sociale prenant appui sur des théories politiques, mais l'éducation à la finance personnelle, à l'épargne et aux placements.

Tant qu'à modifier le cursus scolaire, j'aurais jubilé de voir la création d'un cours d'éducation à la citoyenneté. Car faisons cet aveu collectif: notre littératie politique décline. La démocratie, pour plusieurs, se résume à un geste posé aux quatre ans. Une formation de base à la politique et à la pensée critique serait probablement un début de rempart contre bien des phénomènes observables ces années-ci: ressentiment collectif envers la politique, désintérêt pour l'engagement citoyen et sensibilité accrue aux extrémismes, qui apparaissent si «réconfortants» quand un sentiment d'impuissance s'empare des jeunes. 

Apprendre aux jeunes à poser un regard critique sur la société nous prémunirait peut-être contre populisme, triomphant chez nos voisins états-uniens. Mais voilà que le gouvernement Couillard choisit la voie du savoir utilitaire, celui qui forme des futurs contribuables silencieux. À qui profiteront les nouvelles compétences financières de ces futurs adultes? Aux banques et à leurs amis. À tout ce qui concourt à maintenir une société capitaliste individualiste dépourvue de pensée critique. 

Nos jeunes seront mieux outillés pour éviter l'endettement et les arnaques financières, me direz-vous. Soit, mais ne serait-il pas préférable qu'ils soient outillés pour penser, pour faire des choix qui leur éviteront peut-être le mirage de la consommation à outrance, donc de l'endettement? Vivement une école qui façonne des citoyennes et citoyens plutôt que de bons consommateurs.

Martine B. Côté, Québec

***

Le sauveur de Saint-Sauveur!

À lire le publireportage du maire Labeaume concernant l'avenir du quartier Saint-Sauveur, (Le Soleil du 22 décembre) il est possible d'oublier ces faits récents ... Soit la démolition du centre Durocher et de ses services pour l'érection de condos, l'éviction du marché du Vieux-Port pour encore des condos et offrir une attraction près de l'amphithéâtre ainsi que la déménagement du Ludoplex à Place Fleur-de-Lys avec pour effet d'appauvrir les citoyens à proximité, mais fournir un bâtiment tout neuf au gestionnaire de l'amphithéâtre ... Bref, protégez-nous d'un tel sauveur !

Guy Lord, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer