Vos pneus d'hiver, Monsieur Labeaume

Citoyenne de l'arrondissement de La Cité-Limoilou, je pense que je ne vis pas... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Citoyenne de l'arrondissement de La Cité-Limoilou, je pense que je ne vis pas dans la même ville que mon maire.

Oui, Monsieur Labeaume, il y en a eu des problèmes jeudi, et de solides. Ne prétextez pas ne pas savoir qu'on annonçait de la neige, on en parlait depuis trois jours. Sur l'avenue De Salaberry ce jeudi, on était dans le Grand Nord : pas de déneigement. Le bus, ce matin-là, je pense que le proprio avait oublié d'installer les pneus d'hiver. Trente minutes d'attente pour un 800-801; quelqu'un m'a même parlé d'une heure trente et de neuf bus qui lui passent sous le nez. Le 1er décembre, c'est l'hiver, Monsieur Labeaume, et svp, à l'avenir, écoutez MétéoMédia.

Judith Papillon, Québec 

***

Réforme du mode de scrutin: je suis sans voix

Les politologues et notre gouvernement canadien pérorent sur un mode de scrutin où de prime abord se trouvent la stabilité des gouvernements et le pouvoir sans partage. Pendant ce temps, comme citoyenne, je ne me reconnais pas dans ces gouvernants. 

Comme femme, je ne suis pas représentée à la juste mesure de ma présence dans notre société. Comme électrice, ma voix ne compte pas. Les partis pour lesquels je vote n'ont pas la représentation en chambre qui leur revient. 

Invitée dernièrement par le gouvernement libéral canadien à exprimer mon point de vue comme citoyenne sur le mode de scrutin, je m'y suis rendue avec l'espoir que ma parole me donne un peu de pouvoir. 

Comme moi, plusieurs ont cru que leur parole porterait dans cette réflexion publique. Une majorité des personnes présentes ont signalé leur désir pour un modèle de type proportionnel, un mode de scrutin qui permettrait à chacun des partis politiques de recevoir un nombre de sièges proportionnel à l'appui populaire reçu et offrirait aux femmes une représentation équitable.

Malgré la promesse du Parti libéral de renouveler le mode de scrutin, monsieur le premier ministre Trudeau et madame la ministre Moncef font la sourde oreille. 

Ils ne veulent pas nous entendre et farfinent avec l'écho populaire. Je suis sans voix.

Marie-Claude Bertrand, Montréal

***

Autre taxe santé

L'accident malheureux survenu sur le boulevard Laurier en face du centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL) en août dernier a fait réagir la direction qui a modifié la politique de stationnement à la baisse pour les cinq hôpitaux. À mon avis, les tarifs sont encore trop élevés pour un endroit ou les gens paient déjà pour aller se faire soigner. Trente minutes de gratuité au début, c'est insuffisant, 6 $ pour la première heure et 16 $ pour la journée, c'est hautement exagéré.

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette estime acceptables les tarifs de stationnement et que les 30 minutes gratuites sont raisonnables pour une prise de sang. Monsieur le Ministre, ça fait longtemps que vous êtes allé dans un hôpital comme simple citoyen, car pour une prise de sang, c'est au moins deux heures d'attente. Le patient doit prendre un numéro comme dans une boucherie et attendre son tour. En surplus, il y a des chaises pour des urgences qui passent avant le numéro.

Pourquoi les hôpitaux ne donneraient-ils pas deux heures de stationnement gratuit comme certains restaurants du centre-ville le font avec présentation d'une pièce justificative?

Jocelyn Boily, Québec

***

P'tite histoire de déclarations d'impôt

De Jonquière, les 26 avril et 5 mai 2016, nous recevons un premier avis de cotisation que notre comptable trouve incorrect. Le 25 mai, nous expédions deux rapports détaillés précisant le bien-fondé du contenu de nos déclarations d'impôt de mars 2016.

Le 18 août 2016, nous recevons chacun, un deuxième avis de cotisation encore une fois, non conformes avec nos présentations de déclarations d'impôt originales du comptable.

En cette veille du premier décembre 2016, nous attendons toujours le règlement de nos impôts 2015. «Ça serait-tu» que notre fonctionnaire n'a pas pris connaissance de la nouvelle réglementation relativement au partage de revenus des retraités ou qu'il est complètement mêlé? 

Au moins, il savait qu'il devait nous aviser de ne pas oublier de déclarer pour 2016 un revenu d'intérêts de 2 51 $ signalé dans un des avis de cotisation.

Ben... fêtons quand même les 100 ans de Revenu Canada et ses impôts

Jeannette Bélanger, Robert Létourneau, Trois-Pistoles

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer