Histoire d'une panne de carburant annoncée

Ce qui devait arriver est arrivé, car ce n'est pas d'hier que les médias et... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce qui devait arriver est arrivé, car ce n'est pas d'hier que les médias et l'OACI ont sonné l'alarme pour faire savoir que des compagnies aériennes s'engagent avec des passagers en emportant le minimum de carburant visant des économies de bouts de chandelles.

Ce qui est arrivé tout près de Medellín aurait très pu se produire au Québec pour nos proches ou nous-mêmes.

Lorsque vous monterez dans l'avion, demandez au commandant de bord si la quantité de carburant dans ces réservoirs est suffisante pour effectuer le voyage de manière sécuritaire incluant la réserve réglementaire!

H. Louis Arbour, Lévis

***

Pipelines: sauver la chèvre et le chou

En choisissant d'augmenter la capacité de transport du pétrole par pipelines au Canada de 30 %, de plus d'un million de barils par jour, Justin Trudeau annonce clairement que les énergies renouvelables sont reléguées au second plan de ses priorités.

Et pourtant, combien de fois avons-nous entendu au cours de la campagne électorale, et encore ces derniers temps, que le chef libéral s'engageait à maintenir l'équilibre entre les deux types d'énergie? 

On aura beau alléguer que les profits générés par l'augmentation du pétrole seront affectés au développement de la protection de l'environnement, je suis prêt à parier que cet argument ne représente que de la poudre aux yeux et que ce sont les pétrolières qui auront la plus grosse part du gâteau.

Et, qui plus est, Justin Trudeau allègue que son choix cadre dans la transition énergétique en cours... Foutaise! M. Trudeau devrait savoir qu'il ne peut pas sauver la chèvre et le chou. Tant et aussi longtemps que la priorité sera mise sur l'exploitation pétrolière, grande responsable de l'émission de gaz à effet de serre, nous vivons dans une utopie rocambolesque.

En conséquence, deux questions préalables doivent trouver des réponses. D'abord, quand le Canada commencera-t-il à réduire sa production de pétrole pour la remplacer par davantage d'énergies renouvelables? Ensuite, pourquoi le gouvernement du Canada ne fait-il pas le choix de plafonner sa production de pétrole?

Henri Marineau, Québec

***

Alep, gigantesque cimetière

C'est le grand danger qui menace actuellement cette ville, si on laisse encore libre le régime syrien, appuyé par le bombardement de l'aviation russe, avec l'aide de l'Iran et même des milices du Hezbollah, pour continuer à détruire la partie est de la ville et à tuer ses habitants, y compris les femmes et les enfants. Est-ce que le président Bachar Al-Assad, traité de dictateur et de criminel de guerre, réalise vraiment que ce sont ses propres citoyens qu'il est en train de tuer chaque jour? Les trêves et les corridors de sécurité ne sont que des paroles. La solution se trouve entre les mains de l'ONU et des grandes puissances, avec l'appui des pays arabes, en menaçant tous les partis à jeter les armes et à organiser un dialogue urgent entre ces partis, censés être humains, sinon Alep ne va pas tarder à devenir un gigantesque cimetière. 

Père Paul Karim, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer