Mettre en valeur les traversiers

Lettre au ministre des Transports et aux maires de Lévis et de Québec (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lettre au ministre des Transports et aux maires de Lévis et de Québec

Depuis quelque temps, en fait depuis longtemps, on étudie la possibilité d'un troisième lien entre la Rive-Sud et la Rive-Nord entre Québec et Lévis. La problématique est vaste sans aucun doute, mais il me semble qu'on devrait premièrement profiter pleinement de nos deux traversiers. 

J'admets qu'ils sont bien remplis aux heures de pointe, mais ils sont bien vides à d'autres heures. Pourtant, ils devraient être mieux exploités, et je pense que les tarifs prohibitifs ont de quoi refréner l'idée d'utiliser ce lien très efficace en général.

Pour les utilisateurs occasionnels, il en coûte 3,55 $ pour le piéton et 8,35 $ pour l'automobiliste et plus s'il y a d'autres passagers. C'est cher pour un service public essentiel! 

Pourquoi ne pas abolir les tarifs pour les piétons et rendre ceux des automobilistes abordables ou gratuits? Ce serait bien moins cher que de construire un autre pont ou un tunnel!

J'ai entendu dire que nous attendions la livraison de nouveaux traversiers... 

Avons-nous pensé à les faire plus spacieux pour suffire à la demande, en admettant qu'on exploite à meilleur escient ce lien entre les deux rives, entre les deux centres-villes?

On me dira qu'il existe des laissez-passer mensuels au coût abordable de 35,40 $ par mois. Ah oui! C'est intéressant, il me semble que ce n'est pas publicisé. 

De toute façon, dans mon esprit, les traversiers, qu'ils soient à Tadoussac, à Québec ou ailleurs, sont des liens essentiels et devraient être aux frais de l'État, comme nos routes.

Marie de la Chevrotière, Québec 

***

La publicité à Radio-Canada

Pendant que les journaux, qui sont au bord du précipice, demandent l'aide de l'État pour s'adapter à l'ère numérique et survivre, Radio-Canada demande à ses amis libéraux d'être subventionné à 100 % pour s'affranchir des contraintes du marché. La belle affaire! La sécurité pour Radio-Canada. L'obligation de batailler ferme et une bonne dose d'optimisme pour les journaux, s'ils veulent récupérer une partie des recettes publicitaires ainsi libérées. 

Le salut de la culture et de la diversité d'opinions par une société d'État.

Serge Parent, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer