Lendemain de veille 1-2-3

Cette nuit d'élections à la présidence des États-Unis aurait pu avoir été... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cette nuit d'élections à la présidence des États-Unis aurait pu avoir été écrite par les scénaristes du film Hangover (Lendemain de veille en français).

Au lendemain d'une nuit mouvementée et bien arrosée à Vegas, la mémoire et le fil des événements reviennent petit à petit sur les choses tout aussi invraisemblables que dramatiques qui se sont déroulées durant la nuit. L'Amérique et le monde au complet viennent de vivre son Lendemain de veille sur une campagne électorale de tous les excès. Qui a dit que le cinéma américain ne collait pas à la réalité? Les États-Unis sont devenus Las Vegas, ses excès et ses lendemains de veille, avec le monde entier qui suit pas loin derrière.

Faudrait que je voie les deuxième et troisièmes films de la trilogie parce qu'apparemment le succès du premier méritait une suite. J'aurai peut-être une meilleure idée de ce qui nous attend!

André Verville, Lévis

***

Routes provinciales

Des milliers d'autos et de camions arrivent du Saguenay-Lac-St-Jean en direction de Montréal via la 20 et en direction de la Gaspésie et des Maritimes, et même chose en sens inverse. Aussi, des milliers d'autos et de camions arrivent de Charlevoix et de la Côte-Nord en direction de Montréal via la 20 et en direction de la Gaspésie et des Maritimes, et même chose en sens inverse. 

Donc, ce troisième lien, faisant partie du réseau routier québécois, ne doit être entériné que par le premier ministre et son ministre des Transports. Les Labeaume, Marchand et leurs petits amis n'ont pas à décider pour ce lien qui fera partie du réseau provincial.

Michel Laforest, Château-Richer

***

Il aurait fallu aller voter!

Quarance-cinq pour cent des Américains ne sont pas allés voter! Combien de ceux-là sont dans la rue à dénoncer l'élection de Trump? S'ils étaient allés voter, probablement qu'ils n'auraient pas besoin de manifester! 

C'est une leçon pour tous les citoyens dans le monde, nous incluant dans cela : «Quand il y a des élections, allons voter!» Ainsi nous pourrons dire «Vox populi, vox Dei» alors que ça n'a pas été le cas, 45 % du peuple n'étant pas allé voter! 

Réal Mercier, Québec

***

Élections américaines: l'illusion du choix

Qu'importe que Donald Trump l'ait emporté, qu'importe qu'Hillary Clinton ne soit pas présidente des États-Unis, cela ne bouleversera que peu le cours des choses. Cette élection ne changera pas grand-chose au déficit démocratique du pays, à la déliquescence de l'administration américaine, de même qu'au mépris des élites libérales face au peuple. Il importe de se rappeler que la présidence n'est qu'un morceau de la vaste «machine américaine» - les agences de renseignement sont notamment de puissants leviers, le tout servant notamment le complexe militaro-industriel, la haute finance (Wall Street) et l'impérialisme américain.

Il n'y a pas de solution aisée à cet affligeant système qui, sous le signe de la sacro-sainte démocratie occidentale, ne cesse jamais d'éloigner le peuple du Bien commun. La démocratie et les enjeux d'un pays ne se résument pas à une élection et à une course au «moins pire». Et ce n'est point cette dernière élection présidentielle qui va ébranler le bipartisme aux États-Unis et encore moins «l'État profond» (Deep state), ce pouvoir antidémocratique qui sévit indépendamment de quel «gouvernement» est formellement au pouvoir.

Étienne Boudou-Laforce, Québec

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer