Étonnants garde-fous

La Cour suprême a donné raison à Gabriel Nadeau-Dubois, qui avait été défini... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Cour suprême a donné raison à Gabriel Nadeau-Dubois, qui avait été défini comme anarchiste encourageant la désobéissance civile, ce qu'avait clairement et précisément édicté le juge de la Cour supérieure du Québec, l'Honorable Denis Jacques: un jugement qui a été cassé en Cour d'appel.

Gabriel Nadeau-Dubois apparaissait en 2012 et apparaît toujours être un brillant et futé jeune homme qui, lors des voltiges des carrés rouges, savait très bien qu'il commettait un «outrage au tribunal» en allant à l'encontre de l'ordonnance qui avait été émise le 12 avril 2012.

Tout le Québec savait que le jeune homme était conseillé par les hautes instances du Parti québécois et par celles de syndicats nationaux qui multipliaient les leurres. D'ores et déjà, l'interprétation de la liberté d'expression et les complaisances qui s'y greffent ont de bizarres garde-fous.

Gerry Pagé, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer