Qu'en pensez-vous, Monsieur Voyer?

À Patrick Voyer, conseiller municipal, du district des Monts, Ville de... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

À Patrick Voyer, conseiller municipal, du district des Monts, Ville de Québec

Nous sommes des citoyens et des citoyennes qui avons à coeur la qualité de vie dans Charlesbourg et le souci de l'environnement. Nous sommes préoccupés pour l'avenir de la forêt urbaine, notamment pour cette magnifique forêt située au nord de Château-Bigot, dans le prolongement du boulevard Loiret. Nous aimerions savoir quelles sont les intentions de la Ville de Québec dans ce secteur? Est-ce qu'il y aura des ensembles résidentiels dans ce prolongement du boulevard Loiret qui mettraient en péril cette magnifique forêt? Si oui, quand? À l'heure des changements climatiques, comment peut-on sacrifier l'environnement sur l'autel du développement? 

Nous nous opposons à sacrifier cette belle forêt qui contribue à la qualité de vie des citoyennes et de citoyens de Charlesbourg. Et vous, qu'en pensez-vous?

Jacques B. Gélinas et 13 autres signataires

***

Un tramway, point à la ligne!

Mon Dieu! que les gens de Lévis-Québec adorent se retrouver dans le trafic matin et soir! En privilégiant le service rapide par bus (SRB), ils tombent à pieds joints dedans. Il faudra une troisième voie sur les autoroutes et les grandes artères de Québec. Il faudra toujours faire chemin commun avec les autos et les camions, même si le SRB sera peut-être plus rapide. 

Maintenant, quand il fera tempête ou qu'il neigera à plein ciel l'hiver, les passagers pesteront contre les ralentissements et les possibles accidents qui paralyseront la circulation entière. Bref, le SRB, c'est du pareil au même. Par contre, le tramway, lui, roulera dans un corridor unique. Le client embarque et roule jusqu'à destination sans les aléas et les impondérables de la route et de la température. 

M. le maire adore Bordeaux et son tramway qui entre en plein coeur de la ville. Il est temps que Québec entre dans le moule des grandes villes. Enfin, il y a des avantages économiques à opter pour le tramway : construire des wagons ici, rouler à l'électricité, construire aux abords de la ligne, profiter des milliards du fédéral consacrés aux infrastructures, etc. Pensons aussi à l'environnement.

Lévis Bouchard, Québec

***

Pensez-y, monsieur le cycliste

Cher cycliste, oui, vous qui traversiez la Grande Allée au feu rouge à la noirceur d'hier soir lorsque j'avais le feu vert et rejoindre la côte Gilmour, sans vouloir parler particulièrement du respect pour le Code de la sécurité routière, je tiens à vous dire comment j'ai failli vous faire physiquement mal avec mon VUS. Seulement parce que, sans même hésiter, vous avez décidé de continuer à pédaler juste en avant de mon automobile. J'ai pris un moment pour me calmer, consciente que j'avais failli vous faire sérieusement mal.

Normalement, quand je réfléchis à ces situations, à la suite de la lecture d'une triste histoire, les premiers mots qui me viennent à l'esprit sont, à Dieu ne plaise... culpabilité, responsabilité, imputation.

Cependant, hier soir, j'étais habitée par des mots tout autres : colère, fureur, désarroi.

Quel égoïsme de risquer votre bien-être physique, pour ne gagner que quelques secondes, tout en mettant en situation de risque mon sens de sécurité. L'accident n'aurait certes pas été de ma faute, mais le mal profond serait resté néanmoins avec moi, et pourquoi au juste? Pour que vous puissiez continuer votre élan.

Pensez-y, monsieur le cycliste, est-ce que ça aurait valu la peine?

J. Leslie Goldberg, Québec

***

Un cadeau de la SAQ?

La Société des alcools du Québec (SAQ) a décidé, probablement avec pleurs, regrets et serrements au coeur, de nous offrir avant Noël des réductions de prix de 50 ¢ sur environ 1600 vins vendus en succursale. Cela ne représente qu'une toute petite baisse, sans plus.

Si la SAQ souhaite atteindre la parité avec la LCBO en Ontario, il reste encore beaucoup de chemin à franchir. Pour une bouteille de vin de 15 $ à la SAQ, la même bouteille se vendra alors de 1 à 2 $ de moins en Ontario.

Pourtant, la SAQ n'est au fond qu'une société d'État qui, avec acharnement, ne recherche que les profits pour remplir les goussets du gouvernement. Les cadres se verront ainsi offrir de généreuses primes au rendement, au diable le client!

Mais au fond, si la SAQ nous appartient, elle devrait travailler pour nous, pas contre! Alors, pourquoi s'autoflageller avec des prix élevés?

On repassera pour la grande teneur de véracité dans le cadeau et son désir de linéarité!

Michel Beaumont, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer