Ces vedettes américaines qui s'invitent dans nos débats!

Je trouve ça on ne peut plus agaçant - voire irritant - lorsque des vedettes... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Je trouve ça on ne peut plus agaçant - voire irritant - lorsque des vedettes américaines s'invitent et s'immiscent dans les débats du Québec. Je prends pour exemple le débat sur les pitbulls qui bat son plein à Montréal, à la suite du nouveau règlement adopté qui interdit aux Montréalais l'acquisition de nouveaux pitbulls. On ne parle tout de même pas d'un génocide envers les pitbulls. Les propriétaires qui ont déjà de tels molosses pourront les préserver sous certaines conditions.

Mais voilà que la chanteuse américaine Cyndi Lauper apparaît dans le décor et nous fait une sortie en règle contre le maire Coderre et invite ses trois millions de fans sur Facebook à signer une pétition afin que Montréal recule sur l'adoption de son règlement. Évidemment, elle se sert de sa notoriété - ou de sa soi-disant popularité - pour aller de l'avant dans son intervention. Plusieurs autres vedettes américaines - hommes et femmes - agissent ainsi pour défendre une cause.

Mais souvent, ces vedettes ne connaissent même pas la source et le fond des débats qui se jouent ici au Québec. Cyndi Lauper ne semble pas au courant qu'une femme a été tuée à Montréal par un molosse et que les pitbulls sont les chiens qui attaquent le plus les Montréalais.

Les stars américaines sont bien mal placées pour nous faire la leçon, elles qui vivent dans un pays ou règne le racisme, la violence et où les tueries se multiplient. Le lobby des armes à feu y est si fort que les Américains vivent encore au temps du Far West.

Alors j'aimerais dire à ces vedettes made in USA que nous sommes assez au fait de nos propres problématiques et sommes dotés de l'intelligence qu'il faut pour les régler nous-mêmes. Et je les invite plutôt à dénoncer ce qui se passe chez eux au pays de l'Oncle Sam.

Yvan Giguère, Saguenay

***

Desserte de l'Aquarium du Québec

Lettre à Alain Mercier, direction générale du RTC, et Frédéric Brière, service à la clientèle du RTC

Depuis quelque temps, je dois me rendre régulièrement à l'Aquarium du Québec, où je fais du bénévolat. Par choix, je n'ai pas de voiture et j'utilise de préférence le transport actif et le transport en commun. J'habite Sainte-Foy, près de Robert-Bourrassa et Quatre-Bourgeois. Le trajet en voiture, de chez moi à l'Aquarium, est d'environ 15 minutes. En autobus, le plus pratique (et le plus rapide) est de prendre le 13, qui ne passe qu'une fois par heure et qui m'amène à l'Aquarium en 35 minutes, dont huit minutes de marche à l'arrivée, entre le chemin Saint-Louis et l'Aquarium. À l'aller, c'est pas mal, c'est surtout en descendant. Au retour, par contre, ça monte! Sur une route où il n'y a pas de trottoirs.

J'ai de la difficulté à comprendre qu'en été, un endroit comme l'Aquarium du Québec ne soit pas mieux desservi par le transport en commun. J'essaie d'imaginer le périple que devra effectuer une jeune famille avec un petit de 4-5 ans et un autre dans une poussette, ou pire, celui d'un papa ou d'une maman seul(e) avec les mêmes enfants pour aller profiter de ce bel endroit. Et pour en revenir! Avec la grosse côte à monter!

Je sais qu'il y a toujours une question de rentabilité dans la détermination des services de transport en commun offerts. Mais est-ce que les parcours plus rentables (j'imagine que les Métrobus le sont) ne pourraient pas compenser certains parcours moins payants, pour permettre l'accès à des destinations telles que l'Aquarium? Je crois aussi que pour le parcours 13, un détour par l'Aquarium en été serait assurément aussi rentable que celui qui se fait aux arrêts 2322 à 2336, dans un quartier résidentiel où je pense que presque tout le monde a une voiture.

Croyez bien que je ne veux pas critiquer inutilement le système de transport en commun du RTC qui démontre constamment sa volonté d'améliorer ses services. Mais je crois que l'accessibilité à l'Aquarium du Québec, que nous avons la chance d'avoir dans notre ville, devrait être facilité pour les gens qui, par choix ou par obligation, utilisent le transport en commun et assurent finalement la prospérité du RTC.

Lucie Morin, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer