Où s'en va l'industrie du taxi?

Le taxi est le parfait exemple d'une industrie en situation de monopole.... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le taxi est le parfait exemple d'une industrie en situation de monopole. Clientèle captive, territoire protégé et aucune concurrence.

Cette situation encourage le laxisme, car rien n'incite cette industrie à améliorer l'offre, à investir dans le but de réformer ses pratiques et à rechercher des solutions plus économiques pour la clientèle. Une industrie en situation de monopole se sclérose et s'ancre dans de mauvaises habitudes. L'arrivée de Uber est un véritable coup de fouet, ce nouvel acteur offrant un produit révolutionnaire par rapport à ce qu'on connaît aujourd'hui. Uber, c'est l'efficacité, la convivialité et la facilité, Uber utilise des moyens modernes pour répondre aux besoins de la clientèle.

Même si l'industrie du taxi remporte une victoire devant les tribunaux, ce ne sera que partie remise, on ne peut arrêter le progrès. D'autres entreprises offriront des produits analogues à Uber, de plus le taxi sans chauffeur sera bientôt là. 

Les technologies changent le monde et rien ne peut arrêter les applications qui en découlent; si les taxis conventionnels ne s'adaptent pas, ils disparaîtront tout comme les allumeurs de réverbères du début du XIXe siècle.  

Pour le bien de la population, la réglementation de l'industrie du taxi doit être entièrement révisée de manière à favoriser la concurrence, de même qu'à laisser à l'usager le choix de son mode de transport.

Michel Bolduc, Québec

***

Le code Québec

Ce que je retiens de plus intéressant de l'enquête Le code Québec, c'est le fait que les Québécois, selon un sondage tenu dans les jours qui ont suivi le référendum de 1995, ont dit à 75 % qu'ils étaient satisfaits de savoir que le Québec demeurerait dans le Canada, bien qu'ils aient répondu oui à la question référendaire. Cette réponse assez surprenante nous indique que la question était pour le moins alambiquée ou que les Québécois voulaient se faire le plaisir de faire peur au ROC.

Paul LaFrance, Québec

***

Choix individuel, effet collectif

Demandez aux automobilistes qui passent du temps dans les bouchons de circulation s'ils veulent un troisième lien, et ils vont tous dire oui, et même pour un quatrième et un cinquième... Pendant qu'on ajoute de l'offre de voies rapides, on évite de se questionner sur nos choix individuels en matière de transport écologique et d'étalement urbain. Mettons donc l'accent sur un transport en commun efficace pour le même prix et travaillons sur l'effet collectif de nos comportements individuels.

Lucie Lessard, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer